twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après la baisse de ses tarifs Orange Money, Orange prend une importante décision

lundi 6 décembre 2021

Orange ne lâche toujours pas l’affaire. Après la baisse de ses tarifs Orange Money, l’opérateur se concentre sur les « les frais de service » pratiquées par des prestataires de transfert d’argent. L’opérateur est en croisade contre cette pratique.

« Orange finances mobile Sénégal porte à la connaissance de ses clients qu’une partie du réseau de distribution Orange Money a mis en place une pratique frauduleuse de surfacturation à travers une grille tarifaire illégale nommée frais de service », dénonce-t-il dans une publication.

L’opérateur demande aux usagers de signaler tout point de vente opérant ce type de frais. Et « pour éviter ces pratiques frauduleuses », il oriente ses usagers vers ses agences, kiosques, grossistes, stations d’essence partenaires entre autres.

De leur côté, les prestataires se disent très peu ébranlés par cette offensive. Secrétaire Général du Réseau national des prestataires du transfert d’argent (Renapta), Doudou Ndiaye dit avoir bien remarqué la campagne déclenchée par Orange. Mais, il indique que ces frais ne sont pas pratiqués que sur Orange Money.

« Nous, on les appelle des frais de survie. Car si on se contente des commissions des opérateurs, tous les points de service allaient fermer. Par exemple, dans votre quartier, s’il y avait 10 points, au moins 50% ont arrêté les activités ou ont ajouté d’autres services », indique-t-il.

Le prestataire annonce que son organisations va faire une sortie, très prochainement, sur la problématique : « On est en train de préparer une sortie pour réagir. Parce qu’on se rend compte qu’à travers ces frais-là, tous les jours, au niveau des multiservices, on nous signale que des puces sont désactivées. Nous allons réagir. »

(Source : SeneNews, 6 décembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)