twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après l’abolition du roaming voix, le Gabon et le Congo songent à étendre leur coopération dans la data

lundi 3 février 2020

Les autorités de régulations des télécommunications du Gabon et du Congo se sont rencontrées, le 31 janvier 2020, à Brazzaville dans le cadre de la réunion de suivi de mise en œuvre du processus de suppression des frais d’itinérance mobile entre les deux pays.

Les deux organes qui ont certifié que la surtaxe sur les appels internationaux entrants a bel et bien été abolie, depuis le 1er janvier 2020, envisagent déjà d’étendre l’exonération au segment de la data afin que les Gabonais et les Congolais puissent voyager dans l’autre pays et continuer à accéder aux services télécoms au même prix que chez eux, sans véritablement avoir besoin d’acquérir une carte SIM étrangère.

Le free roaming entre le Gabon et le Congo est la matérialisation des recommandations du protocole d’accord signé, le 5 octobre 2019, à Brazzaville entre les régulateurs télécoms des deux pays. Yves Castanou, le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et des communications électroniques du Congo (Arpce) et Lin Mombo, le président du conseil de régulation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Gabon (Arcep), avaient soutenu lors de la signature du protocole d’accord que le projet « est la manifestation de la volonté d’intégration des pays de l’Union africaine autour d’un marché commun dans le domaine des télécommunications et des TIC, concrétisée par le manifeste Smart Africa adopté, le 29 octobre 2013, en marge du sommet Transform Africa tenu à Kigali, au Rwanda ».

Lors de la réunion de Brazzaville, les deux régulateurs télécoms, qui se sont dotés chacun d’un comité national technique qui réunit l’ensemble des opérateurs, ont examiné les aspects techniques liés à la l’exécution du free raoming, la mise en place de la stratégie pour la lutte contre la fraude ainsi que le mécanisme de suivi et d’évaluation.

(Source : Agence Ecofin, 3 février 2020)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)