twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après deux semaines de dysfonctionnements : Vers un retour à la normale du système Gaïndé

mercredi 10 août 2011

Une journée de concertation sur les dysfonctionnements du système classique Gaïndé et les difficultés rencontrées par les entreprises a été organisée hier par le Conseil national du patronat (Cnp) et d’autres acteurs du secteur privé et portuaire. Après deux semaines de dysfonctionnements, un retour à la normale avec une meilleure performance, est attendu au courant de ce mois.

Les autorités douanières, portuaires et le secteur privé ont exprimé, hier, lors d’une journée de concertation, toute leur satisfaction sur le retour à la normale après deux semaines de dysfonctionnements. La concertation portait sur les dysfonctionnements du système de Gestion automatisé des informations douanières et des échanges (Gaïndé) et les difficultés rencontrées par les entreprises. Le système Gaïndé est un logiciel de dédouanement qui est une application de collecte électronique des documents. Le directeur général de la Douane, Mamadou Makhtar Cissé, a confirmé que ce système permet à l’Etat du Sénégal de tirer un bénéfice de l’ordre de 400 milliards de francs Cfa par an. Le président du Conseil national du patronat (Cnp), Baïdy Agne, a laissé entendre que ce système va participer à l’amélioration de l’environnement des entreprises et que par exemple, les lenteurs notées dans le transbordement pourraient être de vieux souvenirs. « Cette journée d’échanges va également nous permettre de mieux mesurer la qualité et le coût des services rendus par les différents acteurs publics et privés », a ajouté M. Agne. Pendant cette période de dysfonctionnement, les conséquences recensées étaient entre autres le blocage des procédures de transfert des données vers les fournisseurs étrangers, le risque de récession économique et probablement la perte des activités économiques.

Rendre le système plus ouvert

Pour palier ce manque à gagner, la technicienne Oumou Ndiaye a déclaré que le système « Gaïndé » 2010 va être plus performant. « Notre ambition, c’est de réduire significativement le temps de traitement des délais de dédouanement », a soutenu la technicienne, non sans oublier de mentionner la volonté affichée de « travailler dans un environnement moderne et efficace en vue de sécuriser le système Gaïndé ». Comme spécimen, elle précise que le délai de 18 jours sera ramené à 3 jours. Ce qui est à ses yeux « une approche électronique » rentable. Selon Oumou Ndiaye, il s’agira de rendre le système plus ouvert et modulaire. Ce système a de nouvelles caractéristiques comme son extensibilité et sa couverture fonctionnelle. Dans ses nouvelles fonctions, il y a les saisies des prévisions de navire, le suivi des opérations et la possibilité de faire des demandes de modifications en cours de visite. Le directeur général du Port autonome de Dakar (Pad), Bara Sady, a invité à un accompagnement du système Gaïndé. Sur le montant du manque à gagner causé par les dysfonctionnements, le président du Cnp a dit que les prochaines réunions vont statuer sur le sujet. Massar Sarr de la communauté des acteurs portuaires espère que d’ici le 15 août, ce sera le retour à la normale du système Gaïndé. Oumou Ndiaye a rappelé que la phase de consolidation est pour 2012.

Serigne Mansour Sy Cissé

(Source : Le Soleil, 10 août 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)