twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après avoir renfloué les caisses de l’Etat à hauteur de 100 milliards Fcfa - Sudatel promet d’investir pour 250 milliards

vendredi 16 novembre 2007

Le groupe « Sudatel » adjudicataire de l’appel à concurrence pour la nouvelle licence globale de télécommunication a remis hier à l’Etat du Sénégal un chèque de 200 millions de dollars Us, soit 100 milliards de Fcfa. Dans la même foulée, la société soudanaise de téléphonie s’engage à investir au Sénégal pour un montant de 500 millions de dollars Us, soit 250 milliards de nos francs.

Le nouveau concessionnaire de la nouvelle licence globale de télécommunication s’engage ainsi à faire un important investissement au Sénégal pour un montant de 250 milliards de Fcfa dans les quinze prochaines années. Cet investissement va générer des emplois au Sénégal et permettra au groupe Sudatel de fournir des services de troisième génération dans le domaine des télécommunications. Si l’on se fie au Pdg du nouvel acquéreur de la troisième licence de téléphonie mobile, Emad Ahmed, l’Etat du Sénégal a obtenu l’ouverture du capital du nouvel opérateur aux privés nationaux à hauteur de 15%. « Nous restons donc ouverts aux hommes d’affaires sénégalais pour les investissements. Tout investisseur sénégalais qui veut se joindre à nous sera le bienvenu. Tout se fera dans la plus grande transparence », rassure le Pdg de Sudatel. Le tout nouvel acquéreur de la troisième licence de télécommunication entend démarrer ses activités au Sénégal dans six à dix-huit mois et promet de couvrir tout le Sénégal dans les trois prochaines années avec une tarification raisonnable. « Mais, une tarification qui va dépendre du coût des services », s’empresse de préciser son Pdg. Parlant de l’embargo des Américains sur les activités de la société, le Pdg, Emad Ahmed souligne que « cet embargo n’est qu’une question politique. D’ailleurs, cet embargo n’affecte en rien nos activités. Nous sommes une compagnie transparente et n’avons rien à cacher ». Sur les performances de la société, le Président directeur général indique : « Sudatel représente 60% du volume d’échanges à la Bourse de Khartoum (capitale du Soudan). Elle est cotée aussi à la Bourse de Bahreïn depuis le 6 novembre 2000 et à celle d’Abu Dhabi depuis mars 2003. Nous avons déployé un réseau qui couvre les 100% du territoire soudanais et 80% des régions peuplées de la Mauritanie ». Le patron de l’adjudicataire de la troisième licence de téléphonie mobile renseigne que Chinguitel, la filiale mauritanienne de Sudatel a réduit de 40% le coût des communications téléphoniques entre les abonnés en comparaison aux tarifs généralement pratiqués en Mauritanie. « En 45 jours, Chinguitel a couvert la totalité du territoire de la Mauritanie et obtenu 80 000 abonnés après seulement 2 mois d’exploitation », se réjouit-il. Emad Ahmed souligne que ces licences sénégalaise et mauritanienne obtenues par Sudatel s’inscrivent dans une ambitieuse politique d’expansion lancée il y a seulement un an par le management. Le nouvel opérateur ne manque pas d’ambitions pour une grande partie du continent. « Des discussions avancées sont en cours dans plusieurs pays africains en vue d’obtenir d’autres licences de téléphonie mobile », a notamment dit le Pdg de la Soudanaise de téléphonie. Cette politique couplée à sa vision africaine de connectivité par fibre optique, fait de Sudatel un opérateur global aux ambitions continentales, se félicite M. Ahmed. Pour sa part, le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des finances, Abdoulaye Diop s’est dit satisfait de l’adjudication de la licence globale de télécommunication à Sudatel. Le ministre a fait savoir que le chèque de 200 millions de dollars Us remis par le nouveau concessionnaire à l’Etat du Sénégal « représente 60% de nos investissements directs étrangers (Ide) de 2006 ».

Jean-Pierre Mané

(Source : L’Observateur, 16 novembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)