twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Applications et technologies du Web 2.0 :Plaidoyer pour une meilleure appropriation de ces outils

jeudi 27 septembre 2007

Le volet social a dominé les interventions après l’ouverture de la première conférence internationale sur le Web 2.0 pour le développement du monde rural ce mardi 25 septembre au siège de la FAO à Rome. Beaucoup de conférenciers et de participants ont abondé dans ce sens en plaidant pour une meilleure utilisation des outils du Web 2.0 surtout dans le domaine de l’agriculture et du développement du monde rural.

Avec des exemples précis tirés des pays de l’Amérique latine comme Pérou et d’autres zones du monde, certains conférenciers comme Eric Gundersen ont invité les participants et autres personnes qui suivent la conférence via le blog ou des médias à se départir de leurs vieilles habitudes qui consistent seulement à utiliser les mails, les servers avec des fichiers et contenus statiques avec l’Html au profit des blogs et autres moyens de publication disponibles avec l’avènement de la deuxième génération de l’Internet.

Selon Eric Gundersen, la création du blog est guidée par un souci d’améliorer considérablement et d’accroitre le flux d’informations. Pour étayer son argumentation, le conférencier a révélé que le rapport sur le réchauffement de la planète sorti récemment a généré 36000 réactions à travers le monde.

Les raisons de la création du blog

Eric Gundersen a, à cet effet, estimé que le blogging, le tagging, le blogroll, entre autres constituent des logiciels sociaux. Ces outils permettent une interaction et la création de réseau entre les personnes et groupes de divers horizons. C’est dans ce même sillage qu’il a évoqué les possibilités qu’offrent Wikipédia qui est une encyclopédie électronique et en même temps celle d’avoir des conversations, des discussions avec un blog.

M. Gundersen a, par ailleurs, fait un plaidoyer pour les logiciels libres qui pourraient selon lui aider à adapter les ressources. « On peut accorder une valeur aux blogs et aux différentes sources. Cela représente de grands bénéfices », a-t-il souligné. Avant d’ajouter que les « les logiciels libres vous donnent une grande flexibilité vous pouvez interagir et faire des commandes qui vous souhaitez ».

« Le blog est en train de mettre des gouvernements en crise »

L’un des maîtres d’œuvre de la conférence, Rambaldi Giacomo n’a pas voulu entrer dans le débat des logiciels libres, mais il a tout de même reconnu les avantages qu’offre le Web 2.0 ceux qui ont mené la lutte pour le faire émerger. Les applications et technologies du Web 2.0 sont des « outils qui permettent au web d’être accessible », a-t-il affirmé avant de marteler que « c’est la société civile qui a mené ce combat ».

Un processus qui s’est, selon lui, déroulé du bas vers le haut et qui est en train de mettre beaucoup de gouvernement en crise. « Avant les gouvernements contrôlaient les blogs et les médias. L’internet c’est un outil qui favorise la démocratisation parce qu’il permet n’importe qui de communiquer », a conclu Rambaldi Giacomo.

Cette conférence sur le Web 2.0 pour le développement rural est à l’initiative du Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) qui a été créé en 1983 dans le cadre de la Convention de Lomé entre les États du groupe ACP. Elle a été organisée par le CTA, la FAO, l’IICD et la GTZ avec un partenariat avec l’Institut Panos pour la couverture médiatique de cette rencontre internationale qui se déroule depuis lundi dans les locaux de la FAO à Rome.

Ibrahima Lissa Faye

(Source : Sud Quotidien, 27 septembre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)