twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Appels entrants : L’Etat déterminé à aller jusqu’au bout

jeudi 10 novembre 2011

En dépit de l’agitation des syndicalistes de l’entreprise de télécommunication, l’Etat a décidé de tordre le bras à Sonatel pour appliquer la surtaxe sur les appels entrants. Les ressources à tirer de cette mesure sont en effet prévues dans son budget 2012 et devraient être orientées vers les secteurs sociaux.

Les travailleurs et syndicalistes de Sonatel, qui, par la pression, espéraient un nouveau recul de l’Etat sur la surtaxe des appels entrants au Sénégal, peuvent déchanter. Le gouvernement a décidé d’appliquer ce décret présidentiel et a même inscrit dans son budget 2012 les ressources qui devront découler de cette surtaxe. Abdoulaye Diop, le ministre de l’Economie et des Finances, qui faisait face, hier, aux députés pour le vote du budget des Pouvoirs publics, a, en effet, souligné que le gouvernement prévoit de faire bénéficier à un certain nombre de secteurs de ces 50 milliards de francs Cfa que va générer cette surtaxe en les intégrant directement au budget. Ces ressources vont ainsi être orientées vers le financement de l’agriculture, de la santé, l’habitat, etc., et gérées, dit-il, selon les règles de transparence budgétaire du pays.

Pour l’argentier de l’Etat, cette surtaxe se justifie au vu du dynamisme du secteur des télécoms et de sa rentabilité. "Le secteur est tellement rentable que nous nous devons de voir dans quelle mesure capter une certaine partie de cette manne financière pour essayer de financer les politiques publiques. Les secteurs qui sont plus rentables doivent appuyer ceux moins rentables", plaide le ministre de l’Economie et des Finances. Qui signale que Sonatel, l’opérateur historique du pays, réalise d’énormes bénéfices dont les dividendes ne profitent pas suffisamment au pays. Il indique, en effet, qu’en 2006, la filiale sénégalaise de France Télécoms avait fait 175 milliards de francs Cfa de bénéfices ; 191 milliards en 2007 ; 253 milliards de francs réalisés en 2008, 232 milliards pour son exercice de 2009 et 233 milliards de francs Cfa l’année dernière. Et pour le ministre, ces "bénéfices records" partiront naturellement du pays parce que le secteur des télécoms est sous la coupe des grandes multinationales. Autant d’arguments et d’enjeux économiques qui font, selon lui, que l’Etat se doit de tirer des ressources additionnelles de ce secteur "très rentable" tout en veillant à ne pas déstabiliser le secteur. "Les données dont nous disposons montrent aujourd’hui que les ressources prévues dans ce cadre n’apporteront pas de difficultés au secteur", dit Diop.

Rappelant les enjeux budgétaires et financiers qui font que le président de la République a, lui-même, voulu se mettre en première ligne pour essayer de défendre ce projet, le ministre pense que les sociétés de téléphonie ne doivent pas répercuter la part de cette "surtaxe" sur les consommateurs sénégalais. Parce que, argue-t-il, "ils ont assez de bénéfices pour pouvoir s’ajuster et continuer à enregistrer des bénéfices qui soient respectables".

Seyni Diop

(Source : Wal Fadjri, 10 novembre 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)