twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Antoine Ngom, Pdt OPTIC : « le ministère de tutelle ne dispose pas de suffisamment de moyens pour exercer son rôle »

jeudi 1er juin 2017

La mise en place d’un Comité de pilotage est une nécessité pour la coordination de toutes les actions et l’augmentation des chances pour la réussite du plan stratégique Sénégal numérique 2025. C’est du moins le constat fait par le président de l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC), Antoine Ngom qui a rencontré la presse ce jeudPartie prenante à toutes les étapes du processus, depuis l’élaboration jusqu’au début de la mise en œuvre en cours de la stratégie Sénégal numérique 2025 adoptée en 2016, l’organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC) se dit engagée pour la réalisation de cette stratégie.

Selon le président de ladite structure, cette stratégie revêt plusieurs opportunités pour le secteur privé d’où la nécessité de mettre en place un Comité de pilotage. « La principale demande que nous faisons pour le moment c’est la mise place de ce Comité de pilotage qui devrait être présidé par le Premier ministre et à partir duquel vont découler toutes les actions de ce plan », a indiqué le président de OPTIC.

Par rapport au FAI (Fournisseur d’accès à internet), M. Ngom salue l’initiative du régulateur de l’Autorité qui a été de lancer l’appel d’offres sur les FAI même si cela est arrivé tardivement, à leur goût.

Mais par ailleurs, il a déploré le timing du lancement de l’appel à candidatures. "Cet appel à candidatures a été lancé au moment où on est en train de revoir les textes qui régissaient les FAI, pour les faire passer du mode de licence au mode d’autorisation".

Par contre, il s’est réjoui qu’un arrêté ait été pris concernant les trois FAI qui ont été sélectionnés sur la base du mode de licence pour les basculer sur le mode d’autorisation.

Mais pour le président de OPTIC, ce n’est pas fini, car pour que ces FAI puissent opérer de manière rentable, il faut que les conditions soient remplies à savoir qu’on souhaiterait que les redevances qui ont été demandées aux trois opérateurs, puissent être considérées comme des avances afin qu’on puisse les restituer.

Selon le toujours M. Ngom, le ministère de tutelle ne dispose pas de suffisamment de moyens pour exercer son rôle. « On n’a pas un ministère qui a la place, le poids qu’il devrait avoir pour pouvoir mener à bien les ambitions qu’a le Sénégal en matière de numérique », regrette le président de l’OPTIC avant de suggérer le rattachement du numérique au ministère de l’Economie et des Finances ou de la Primature.

Concernant la numérisation de l’état-civil, le président de l’OPTIC est catégorique : « les visas, les passeports numérisés et les cartes nationales d’identité nous ont échappé, et on ne veut pas que l’état-civil nous échappe, c’est pour cela que nous nous battons, nous nous organisons avec toutes les parties prenantes » a- t-il assuré.

Cheikh Makhfou Diop

(Source : Leral, 1er juin 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)