twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Anomalies dans la passation des marchés de l’ARTP au Sénégal

jeudi 26 juillet 2012

Le cabinet d’audit KPMG a relevé un certain nombre d’anomalies dans la passation des marchés de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) du Sénégal au titre de l’exercice 2010, a-ton appris jeudi auprès de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

Dans son rapport final rendu public par l’ARMP, le cabinet KPMG a estimé que dans un appel d’offres ouvert d’un montant de 56,610 millions FCFA, il n’a pu obtenir la copie déchargée ou tout autre document attestant que le plan de passation de marchés a été bien transmis à la direction centrale des marchés publics (DCMP) chargée du contrôle à priori des marchés publics au Sénégal.

De même, le cabinet note ‘’une absence de preuve matérielle de la transmission aux soumissionnaires du procès-verbal d’ouverture des plis’’. De plus, constate le cabinet, les délais observés entre l’ouverture des offres et l’approbation du rapport d’évaluation ont été anormalement longs.

Une autre zone d’ombre révélée par les auditeurs est relative à l’absence de date sur l’avis d’attribution provisoire du marché, sans compter le fait que le montant global du contrat n’ait pas été mentionné sur l’avis provisoire.

Le cabinet KPMG note, d’autre part, l’impossibilité pour ses mandataires d’obtenir notamment la garantie de bonne exécution du contrat, l’accusé de réception de la notification du marché par l’autorité contractante à l’attributaire, le procès verbal d’attribution définitive du marché ainsi que les justificatifs de paiement des prestations.

’’Nous n’avons pas obtenu les copies déchargées des lettres informant les candidats du rejet de leur offre’’, notent encore les auditeurs dans leur rapport final

Les mêmes anomalies ont été relevées, à des degrés divers par le cabinet concernant les demandes de renseignements et de prix.

L’ARTP a reconnu la véracité des constats des auditeurs et s’est engagé à appliquer les recommandations du cabinet.

(Source : Apanews, 26 juillet 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)