twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Annulation du contrat entre l’Artp et Global Voice : de la poudre aux yeux

mercredi 6 octobre 2010

L’affaire Artp/Global Voice revient au devant de l’actualité. En effet, même si l’annulation du contrat liant les deux parties a été annoncée, il n’en demeure pas moins que les coûts des appels internationaux entrant ont connu une nette hausse. Et la Sonatel de se demander si le décret a été vraiment signé.

Le contrat liant l’Agence de régulations des télécommunications et des postes à Global Voice est-il vraiment annulé ? La question est d’autant plus pertinente que les mesures qui l’avaient accompagné sont toujours en marche. En effet, ce contrat devait provoquer une hausse du coût des appels téléphoniques internationaux. Par conséquent, son annulation devrait donc empêcher le coût des appels internationaux entrants de grimper, mais il n’en est rien. Sur les ondes de la radio privée Rfm, les Sénégalais vivant aux Etats-Unis ont décrié la forte hausse notée sur le coût des appels vers le Sénégal. L’élément sonore informe que la carte de 10 dollars qui durait plus de 70 minutes a été réduite à trente minutes. Contrairement aux appels vers la Gambie, qui peuvent durer jusqu’à près de deux heures, au même prix. Une situation qui a mis les Sénégalais des Etats-Unis dans tous leurs états et qui risque d’avoir de graves conséquences sur les appels internationaux sortants. L’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel révèle qu’ils sont obligés de s’aligner sur les opérateurs étrangers, « Nous appliquons des taxes à 120 francs, nous ne pouvons pas continuer à vendre à ce prix, alors que nous payons 141 francs », a expliqué leur coordonnateur Mamadou Aidara. Une situation alarmante. Puisque dès l’annonce de l’annulation du contrat, à la Sonatel on avait applaudi des deux mains. Mais la tournure des événements laisse apparaître beaucoup de non-dits. Alors le contrat a-t-il vraiment été annulé ? En tout cas à la Sonatel, on déclare n’avoir jusque là pas vu un quelconque décret.

(Source :Reussir, 6 octobre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)