twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Angosat-2, ce second satellite que l’Angola va lancer en 2020

mardi 24 avril 2018

Fin décembre 2017, Angosat-1, le premier satellite de l’Angola est envoyé dans l’espace. Mais l’engin n’aura été en orbite que quatre jours. Pour autant, Luanda qui a pris pour partenaire la Russie et l’Ukraine est loin d’abandonner la course à la conquête de l’espace. D’après l’accord passé avec Moscou, le pays lancera dès 2020 un second engin dans l’espace, en remplacement du premier satellite. Son nom : Angosat-2.

Le premier rêve spatial de l’Angola s’est définitivement perdu dans l’espace. Ses difficultés pour établir un signal avec la Terre laissaient présager une panne technique majeure. Quatre jours après son lancement en décembre, Angosat-1, le premier engin que l’Angola a lancé dans l’espace s’est perdu définitivement.

Angosat-2 remplacera le satellite qui ne répond plus

« Le satellite est resté en orbite, du 26 au 30 décembre. Après nous avons eu un problème et nous avons perdu tout contact ». Définitivement cette fois-ci, comme le confirme Igor Frolov, le représentant d’Energia RSC, l’entreprise russe qui a procédé au lancement du satellite angolais, lors d’une conférence de presse à Luanda, la capitale angolaise.

Pour autant, le rêve continue pour que l’Angola devienne une des puissances spatiales africaines. L’accord spatial conclu entre la Russie et l’Angola en 2009 ne prévoyait pas seulement la construction d’un centre de contrôle basé à Luanda et la formation de cosmonautes et d’ingénieurs angolais. Avec 280 millions de dollars de financement -essentiellement russes- le contrat incluait le remplacement du satellite par un autre si celui-ci venait à être défectueux.

Conséquence de l’accord russo-angolais, le premier satellite, perdu dans l’espace, sera remplacé par un autre, baptisé Angosat-2, qui sera mis en orbite dès 2020. Sans frais pour Luanda ! « Il commencera à être construit demain, sans aucun coût pour l’Angola (...) Il aura plus de capacité et sera plus sophistiqué que son prédécesseur et sera livré aux autorités angolaises dans un an et demi », a annoncé Jose Carvalho Da Rocha, le ministre des Télécommunications de l’Angola.

Le rêve de l’Angola : briller au milieu des étoiles africaines

« Nous entrons dans une nouvelle ère dont nous ne sortirons plus, l’ère de l’espace », s’enthousiasme même Jose Carvalho Da Rocha pour annoncer la continuité d’une saga qui fait rêver son pays depuis 2009. Le nouveau satellite devrait avoir les mêmes fonctions que son « frère perdu » : démocratiser les services de communications par satellite, d’accès à l’Internet, de radio, de téléphonie et de télédiffusion pour les régions reculées du pays.

Au-delà, l’Angola commence « à penser dès maintenant à la construction d’un satellite météo », selon son ministre des Télécommunications. Avec ce nouveau projet, l’intérêt de Luanda pour l’espace va crescendo. Le pays devait bientôt rejoindre des pays comme le Nigeria, l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Egypte, le Kenya, le Ghana et le Maroc, pour briller dans l’espace, au milieu des puissances spatiales africaines.

Ibrahima Bayo Jr.

(Source : La Tribune Afrique, 24 avril 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)