twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Angola : selon la ministre des Finances, seul le Mobile Money permettra d’atteindre le niveau souhaité d’inclusion financière

mercredi 11 décembre 2019

Lors de la 9e édition du « Forum sur les défis de la gouvernance à l’ère digitale en Afrique », qui s’est tenue la semaine dernière à Luanda, la ministre angolaise des Finances, Vera Daves, a déploré le faible taux d’inclusion financière de l’Angola, comparé à la moyenne des autres pays de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC).

Estimant que les solutions technologiques bancaires traditionnelles ne permettent pas de promouvoir l’inclusion financière aux niveaux espérés, la ministre a appelé à la revue du cadre réglementaire actuel pour le développement des solutions mobile.

Actuellement, c’est à peine 30 % de la population angolaise adulte qui dépose de l’argent à la banque, a révélé Vera Daves, qui a demandé au Conseil national de statistique financière (CNEF), organisme public responsable du programme d’inclusion financière, d’oeuvrer pour la fourniture aux populations « d’autres solutions qui soient proches des quartiers ou des communes ».

En Afrique où le taux de bancarisation est faible dans la majorité des pays, le Mobile Money est venu révolutionner le secteur financier.

Dans son rapport 2018 sur l’état du Mobile Money, l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA) révélait que l’Afrique occupait la première place mondiale dans ce segment, avec un total de 132 solutions de paiement mobile proposées sur un total de 272. Le continent avait également le plus grand nombre d’abonnés au service : 395,7 millions sur 866,2 millions.

Même le volume de transactions financières était dominé par l’Afrique avec 1,7 milliard sur 2,4 milliards. Evidemment, la plus grande valeur financière des transactions mondiales était aussi détenue par le continent : 20,8 milliards USD sur les 40,8 milliards USD.

(Source : Agence Ecofin, 11 décembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)