twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Amélioration de la formation des enseignants en Afrique : La solution par la formation à distance

mercredi 15 septembre 2004

Le Bureau régional de l’Unesco à Dakar (Breda) veut mettre fin aux difficultés rencontrées dans la formation des enseignants. Pour ce faire, la structure organise, depuis hier et ce jusqu’au 16 septembre, un atelier sur l’enseignement à distance. Les formations classiques d’enseignants « en présentiel », naguère dévolues aux écoles de formation d’instituteurs et Ecoles normales supérieures pour les professeurs, connaissent des difficultés, du fait de la massification des enseignants à former et du mauvais niveau des formateurs. Ces journées de réflexion s’inscrivent dans le prolongement du suivi des travaux de l’atelier de Porto-Novo relatif à la mise en place d’un réseau de formation à distance.

Au cours de cet atelier, auquel sont conviés des partenaires scientifiques et techniques, les différents pays présenteront leur expérience dont la substance permettra la mise en place d’un partenariat viable. Le directeur du bureau Afrique de l’ouest de l’Agence universitaire de la Francophonie (Auf), Mve Ondo estime que « la formation dans nos universités était trop généraliste, non professionnalisée, non innovante et, dans une large mesure, inadaptée par rapport aux besoins des pays et des entreprises. La faute était partagée, mais la part des enseignants dans cet échec était évidente. Par ailleurs, il a ajouté que « le cap des quatre millions d’enseignants coûterait cher à l’Afrique. Il est venu le temps pour la formation ouverte à distance de servir de relais pour lutter contre les fractures de toutes sortes qu’elles soient numériques, scientifiques, économiques, sociales et politiques ».

En prenant l’initiative d’organiser cet atelier, M. Parsuramen, le directeur du Breda, explique que son institution « manifeste ici toute l’importance qu’elle attache aux problèmes de la formation des enseignants qui constitue un enjeu majeur pour les autorités politiques des pays de l’Afrique subsaharienne et une priorité pour (son) organisation ».

Le ministre de l’Education a salué « cette conceptualisation de l’enseignement à distance en tant que réponse alternative pour l’optimisation des mécanismes de la formation pédagogique ». Par ailleurs, Moustapha Sourang a assuré que les 11 Collèges universitaires régionaux (Cur) seront dotés d’un centre de formation.

En sollicitant l’expertise des partenaires scientifiques et techniques, les pays francophones des espaces Cedeao et Cemac visent le décloisonnement des expériences et la mise en commun des approches méthodologiques qui devraient permettre la mise en place de recommandations et de standards dans le domaine des techniques de production et de diffusion des savoirs. Depuis quelques années, des projets d’enseignement à distance pour la formation des enseignants sont mis en œuvre dans les espaces Cedeao et Cemac. Les progrès fulgurants enregistrés dans le domaine des Ntic offrent une large gamme d’applications pour les systèmes éducatifs.

Alsainey BAH

Source : Le Quotidien 15 septembre 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)