twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Amazon Web Services fait de Cape Town, en Afrique du Sud, le pôle de sa région Afrique

jeudi 23 avril 2020

La société Amazon Web Services (AWS), filiale du géant américain de l’Internet Amazon, a annoncé le 22 avril 2020 l’ouverture de son pôle régional d’Afrique à Cape Town, en Afrique du Sud. A travers cette présence continentale, AWS Africa Region a comme ambitions de proposer ses services numériques à faible latence et sa large palette de technologies aux acteurs de divers secteurs, notamment les organisations gouvernementales.

Peter DeSantis, le vice-président principal du département infrastructure mondiale et support client d’Amazon Web Services, a expliqué que l’entreprise – qui a une longue histoire en Afrique du Sud et voudrait continuer à soutenir la croissance de la communauté technologique locale – a choisi le pays parce que les constructeurs, les développeurs, les entrepreneurs et les organisations l’ont demandé.

« Aujourd’hui, nous répondons à ces demandes en inaugurant la région du Cap. Nous sommes impatients de voir la créativité et l’innovation qui résulteront de la mise en place d’organisations africaines dans le cloud », a-t-il affirmé.

Selon Amazon Web Service, la région AWS Africa de Cape Town dispose de trois zones de disponibilité, comme toutes les régions AWS. Chaque zone de disponibilité comprend un ou plusieurs centres de données, qui sont situées dans des emplacements géographiques séparés et distincts avec suffisamment de distance pour réduire considérablement le risque qu’un seul événement affecte la continuité des activités, mais suffisamment proches pour fournir une faible latence pour garantir la haute disponibilité des applications. Chaque zone de disponibilité dispose d’une alimentation, d’un refroidissement et d’une sécurité physique indépendants, et est connectée via un réseau redondant à ultra faible latence.

Avec le lancement de son pôle africain, AWS totalise désormais 23 régions géographiques à travers le monde. L’entreprise qui veut conquérir de nouveaux marchés compte ouvrir quatre pôles régionaux supplémentaires qui seront installés en Indonésie, en Italie, au Japon et en Espagne.

(Source : Agence Ecofin, 23 avril 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)