twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Amadou Lamine Dial : ’’Le contrôle des appels téléphoniques se fera sans hausse des coûts’’

dimanche 27 juin 2010

Le directeur en charge de l’optimisation des ressources de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Amadou Lamine Dial, a assuré à l’APS que la mise en place du mécanisme de contrôle des appels téléphoniques à destination du Sénégal n’entraînera pas une augmentation des coûts pour les appelants.

S’exprimant à l’occasion d’un ’’petit déjeuner de l’APS’’ dont il était l’invité, le responsable de l’ARTP a notamment soutenu que les prix au détail ’’ne seront pas impactés chez l’appelant, mais plutôt chez l’opérateur étranger dont le gain sur ces communications constitue un scandale comparé à celui des opérateurs locaux’’.

Selon M. Dial, le Sénégal enregistre chaque année un manque à gagner estimé à au moins 26 millions de dollars à cause de la fraude sur le trafic international s’opérant vers lui.

’’En l’état actuel, a-t-il indiqué, on peut même dire que ce sont les pays en développement qui financent en partie les économies des pays développés’’ du fait des énormes ressources en jeu dans le secteur des télécommunications.

Il a ajouté que ’’c’est pour remédier à cette situation que le Sénégal a décidé de mettre en place ce mécanisme qui permettrait à chacun de gagner et de lutter contre la fraude’’.

Le mécanisme de contrôle et de tarification des appels à destination du Sénégal, a expliqué Amadou Lamine Dial, constituera une sorte d’observatoire du marché des télécommunications au Sénégal.

’’Ce mécanisme constituera une sorte d’observatoire du marché des télécommunications au Sénégal au bénéfice de l’Etat, et des opérateurs téléphonique. Ce faisant tout le monde sera fixé sur le nombre de minute de communication entrant au Sénégal’’, a-t-il souligné.

Ainsi, ajoute-t-il, ’’le centre de supervision et connexion des équipements de signalisation installé au niveau des opérateurs téléphoniques du pays,)permettra d’avoir une vision sur l’ensemble du trafic entrant au Sénégal, de faire une identification des abonnées, tout en assurant une conservation des numéros même en cas de changement d’opérateur’’.

Le mécanisme dont la mise en œuvre est confiée au groupe Global Voice Groupe (GVC) permettra de mettre à nu toutes les fraudes et du coup d’annihiler toutes les velléités allant dans ce sens, a indiqué Amadou Lamine Dial.

(Source : APS, 27 juin 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)