twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Allo SIDA ! Le téléphone portable s’invite à la sensibilisation

jeudi 23 septembre 2010

Pour mieux renforcer et élargir l’information et la sensibilisation sur cette pandémie, le téléphone portable sera désormais utilisé gratuitement par les populations des pays africains regroupées en centre régional des ressources dans la lutte contre le sida.

En prélude au lancement officiel de cette campagne prévue le 28 septembre prochain dans les jardins de l’hôtel de ville de Dakar, les responsables de Solidarité info santé (Sis), l’Onusida et d’autres acteurs qui s’activent dans la lutte contre cette pandémie ont tenu un point de presse avant-hier mardi à Dakar pour annoncer les nouveaux programmes mis en place à l’échelle régionale.

Selon eux, ce centre de ressources et d’appui dont son siège sera basé à Dakar vise à créer, développer et pérenniser les capacités des lignes d’écoute dans la réponse contre notamment la pandémie du Sida et de la santé publique en Afrique. Pour eux l’émergence des nouvelles technologies d’information et de communication (Ntic), à l’instar du téléphone mobile offre de nouvelles perspectives et une nouvelle approche dans la résolution des problèmes de santé publique. C’est pour cela ont-ils laissé entendre Sis Afrique avec l’Onusida et les autres partenaires membres de cette initiative, s’entendent sur la nécessité de mutualiser les savoirs, expériences et compétences via la création de cette plate forme régionale. Autrement dit, les téléphones portables seront utilisés gratuitement par les populations africaines en vue de mieux s’informer en langues nationales sur les questions relatives au sida surtout pour ceux qui sont dans des zones en déficit de prévention.

En intégrant le développement de la technologie dans ses stratégies, l’utilisation des téléphones portables ne se limitera donc plus à répondre aux coups de fils habituels, mais aussi grâce à sa capacité populaire, à renforcer la communication et la sensibilisation sur le Sida.

Le centre réunit à ce jour huit pays d’Afrique dont le Sénégal, le Niger, le Cameroun, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la République du Congo et le Burundi). Les grands bailleurs de ce projet aussi humanitaire pour le moment sont la mairie de Paris, le Conseil général de France avec un appui significatif de la ville de Dakar. 200 000 euros par an sont prévus pour le fonctionnement de ce projet soutenu la Mairie, selon M. Clouzeau, un des responsables qui fera remarquer que d’autres partenaires sont pistés dans ce programme.

(Source : Sud Quotidien, 23 septembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)