twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Aller au delà du cadre juridique

mercredi 31 août 2005

Le séminaire sur le cadre juridique des technologies de l’information et de la communication au Sénégal, organisé les 29 et 30 août 2005 par l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), a été sans conteste un événement important. Des communications de haut niveau ont été présentées par les experts commis à cet effet et les échanges de qualité qui s’en sont suivi ont contribué à faire de cette rencontre un intense moment de réflexion sur l’environnement juridique à mettre en place afin que notre pays puisse faire face aux défis posés par la Société de l’information. Venant à son heure, compte tenu notamment de la multiplication des affaires liées à la cybercriminalité, de l’adoption de la loi instituant la carte d’identité numérisée ou encore des exigences auxquelles sont de plus en plus soumis les centres d’appels impliqués dans des transferts transfrontaliers de données, il a également revêtu un caractère original par l’association de professionnels de la justice, de représentants de l’Etat et du secteur privé, d’universitaires et de membres de la société civile, rarement impliqués de la sorte dans les processus visant à élaborer de nouveaux textes législatifs. Les discussions qui se sont notamment déroulées autour de la question, oh combien sensible, de la protection des données à caractère personnel, a très justement mis en avant la nécessité d’assurer la garantie du droit au respect de la vie privée, du secret de la correspondance, etc. tout en trouvant un juste équilibre avec les impératifs de sécurité et de défense comme avec ceux permettant aux activités économiques de s’épanouir. Un des enseignements majeurs de ce séminaire aura été l’accent mis sur une vision clairement définie et partagée, en matière de technologies de l’information et de la communication, s’appuyant pour sa réalisation sur une stratégie nationale comportant des objectifs précis, des indicateurs de réalisation et des moyens financiers. Sous ce regard, il est à déplorer qu’au moment où les séminaristes discutaient de la nécessité de la mise sur pied d’une autorité administrative indépendante chargé du contrôle des données à caractère personnel, à l’image de ce qu’est la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) en France, on annonçait dans la presse la présentation à l’Assemblée nationale du projet de loi instituant la carte d’identité numérisée ! ! ! La logique aurait dicté que la loi organisant la protection des données à caractère personnel fût adoptée au préalable afin de définir dans quelles conditions la nouvelle carte d’identité numérisée, devant comporter à la fois des données à caractère personnel et de nature biométrique, pouvait être instituée. C’est dire que le Sénégal ne peut faire l’économie d’une véritable réflexion stratégique pour tirer profit de la formidable synergie qui se créerait si les actions souvent louables, qui sont mises en œuvre, s’inscrivaient résolument dans le cadre d’une vision connue et partagée par les acteurs.

Amadou Top
Président d’OSIRIS

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)