twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Allégement des procédures fiscales : La Dgid dématérialise le paiement des taxes avec l’application e-tax

jeudi 19 décembre 2013

La Direction général des impôts et des domaines (Dgid) a lancé, hier à Dakar, les télé-procédures. Cette application appelé e-tax permet désormais aux usagers de déclarer et de payer en même temps les taxes, ce qui leur fait gagner en temps et en coût

La déclaration ou le paiement des taxes peut maintenant se faire sans bouger, grâce à la dématérialisation des procédures. La Direction générale des impôts et des domaines (Dgid) a lancé, hier à Dakar, une application dénommée e-tax qui permet aux usagers de déclarer ou de payer leurs taxes. Cette dématérialisation des rapports entre les contribuables et les services de la Dgid participe de l’allégement des procédures fiscales, estime le directeur général des impôts et des domaines, madame Seynabou Niang Thiam. Elle présente des avantages pour chacune des parties. Selon elle, la télé-déclaration offre aux usagers un gain de productivité et de temps, une réduction des coûts, une meilleure traçabilité et une maîtrise des échanges avec l’administration fiscale. L’usager gagne aussi en flexibilité et en efficience de la gestion, dans une transparence totale. A la Dgid, poursuit-elle, les télé-procédures installent une nette amélioration de la qualité des services rendus, une meilleure disponibilité des statistiques, une accélération du temps de traitement des données, une diminution du coût de gestion de l’impôt, etc. L’application e-tax qui accompagne le lancement officiel des télé-procédures fonctionne avec un nom d’utilisateur et un mot de passe.

De l’avis du secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Ngouda Fall Kane, la mise en place des télé-procédures est un engagement majeur de l’Etat du Sénégal. Cet engagement est inscrit dans le mémorandum sur la politique économique et financière que le gouvernement a adressé au Fmi le 03 juin 2012. Cette modernisation, pense M. Kane, répond à l’attente de partenaires économiques et institutionnels. En effet, soutient-il, elle participe à la vulgarisation de la bancarisation tant souhaité par les instances financières de l’Uemoa. Aussi, elle permet à l’Etat de respecter ses engagements vis-à-vis de ses partenaires financiers et constitue une réponse aux doléances de tous les partenaires de l’administration fiscale. La modernisation, souligne M. Kane, permet de rendre l’administration fiscale plus accessible d’où l’inscription, par le Sénégal, de la dématérialisation des procédures au cœur de son action en vue d’améliorer le climat des affaires. Elle permet de simplifier les procédures et de réduire les délais de traitement des demandes des contribuables.

A. Diouf

(Source : Le Soleil, 19 décembre 2013)

Post-Scriptum

Seynabou Niang Thiam, Directrice générale des impôts et des domaines : « La télé-déclaration allie efficacité et sécurité »

Seynabou Niang Thiam, directrice générale des impôts et des domaines, appelle le secteur privé national à « souscrire en bloc aux télé-procédures qui permettent d’allier efficacité et sécurité ». Pour mettre en œuvre la télé-déclaration, la Dgid a décidé de s’appuyer sur le modèle du virement bancaire et d’automatiser les notifications de paiement à travers un système d’échange de données informatisées (Edi) avec les banques sur la base d’un cahier de charges. La mise en place de ces procédures nouvelles a été rendue possible grâce à l’engagement permanent du Projet de modernisation de l’administration fiscale (Promaf) et de son principal partenaire, le Fonds pour le climat des investissements (Icf), qui ont piloté ce projet. Ecobank est le partenaire de la Dgid durant la phase pilote de la télé-déclaration. Les directeurs de l’Ecobank et de Citybank, la Cbao et la Sgbs, ont reçu des mains du directeur de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, Mamadou Sarr, les conventions signées, marquant le partenariat entre la Dgid et les banques. « La signature de ces conventions est encore la preuve du dynamisme du partenariat public-privé dans notre pays », a soutenu Mme Thiam. Tout en soulignant l’importance de l’acceptation du projet par les institutions financières pour sa réussite, la directrice générale des impôts et des domaines invite toutes les institutions financières à venir rapidement signer ces conventions de partenariat avec la Dgid.

Mme Thiam n’a pas manqué de féliciter les 25 membres du groupe pilote de télé-déclarants et particulièrement Sonatel et Axa assurances qui sont les premiers à avoir télé-payé. Selon la directrice, ce processus d’amélioration de la qualité des services fournis à l’usager peut grandement contribuer à la promotion du civisme fiscal.

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)