twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Algérie : les commerçants ont jusqu’au 31 décembre pour adopter l’e-paiement

mardi 1er septembre 2020

Le gouvernement algérien a imposé l’e-paiement aux commerçants. Il leur a donné jusqu’au 31 décembre 2020 pour se mettre en règle. En généralisant cette solution, l’objectif de l’Etat est de freiner la Covid-19 en plus de soutenir le développement de l’e-commerce.

Les commerçants algériens sont tenus de mettre des instruments de paiement électronique à la disposition des consommateurs pour leur permettre de régler leurs achats à travers un compte bancaire ou postal. Le ministère du Commerce – qui insiste sur l’application de cette mesure gouvernementale, qui figure à l’article 111 de la loi de finances 2020 – a souligné le 28 août 2020 que les commerçants ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour se mettre en règle.

L’adoption de l’e-paiement par les commerçants, le ministre de la Poste et des Télécommunications Brahim Boumzar avait insisté dessus en avril dernier, au regard du rôle indispensable que le service jouerait dans la limitation des contacts durant le contexte actuel de la pandémie de coronavirus. En plus de la commodité, l’e-paiement devrait également contribuer au développement du secteur de l’e-commerce. Sans oublier qu’il devrait améliorer la visibilité de services de l’Etat sur le chiffre d’affaires réel de plusieurs commerces.

Pour l’acquisition des instruments d’e-paiement, le ministère du Commerce a indiqué aux commerçants qu’ils peuvent se rapprocher des services d’Algérie Poste et/ou des banques et établissements financiers, pour formuler une demande d’équipement de leurs locaux commerciaux en solution de paiement électronique. Les commerçants qui ne respecteront pas cette interpellation du gouvernement qui cadre avec sa politique actuelle de numérisation s’exposent à des sanctions.

(Source : Agence Ecofin, 1er septembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)