twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Algérie : le président Abdelmadjid Tebboune a lancé le Fonds national pour le financement des start-up

lundi 5 octobre 2020

Le Fonds national pour le financement des start-up a été officiellement lancé le 3 octobre en Algérie. Le mécanisme soutiendra l’accès au financement des porteurs de projets TIC. Il sera suivi d’ici 2 semaines par la plateforme d’identification des projets innovants, porteuse de nombreuses facilités.

Les porteurs de projets TIC peuvent désormais accéder plus aisément aux financements en Algérie. Le Fonds national pour le financement des start-up a officiellement été lancé par le président de la République Abdelmadjid Tebboune.

Lors de la conférence nationale des start-up « Algeria Disrupt 2020 », tenue le 3 octobre, le chef de l’Etat a déclaré que le nouveau mécanisme de financement « qui se distinguera par la flexibilité dont ont besoin les start-up » permettra « d’éviter les banques et la lenteur bureaucratique qui en découle ».

Le Fonds national pour le financement des start-up, baptisé Algerian Start-up Fund, est le fruit de la collaboration entre le ministère délégué de l’Economie de la connaissance et des Start-up, Sonatrach, la Banque de développement local (BDL), le Crédit populaire d’Algérie (CPA), la Banque extérieure d’Algérie (BEA), la Banque nationale d’Algérie (BNA) et la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance-Banque (Cnep-Banque).

Elle est l’une des nombreuses initiatives annoncées en février dernier par le gouvernement dans l’optique de soutenir le développement de l’industrie du numérique dans le pays. Elle doit encourager les jeunes innovateurs algériens à entreprendre. Le président de la République a d’ailleurs saisi l’occasion de la conférence pour inviter les jeunes tech innovateurs algériens installés à l’étranger à revenir investir dans le pays.

Le 15 octobre 2020, la plateforme numérique dédiée à l’identification des projets innovants et à l’obtention du label « start-up », une autre initiative de la politique gouvernementale de développement de l’industrie national du numérique, sera aussi lancée. Yacine Oualid, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, l’a annoncé samedi.

Yacine Oualid a expliqué que la plateforme permettra de lever toutes les entraves bureaucratiques et facilitera les procédures de création des entreprises de type start-up, offrira aux jeunes toutes les possibilités pour bénéficier d’avantages fiscaux, lever des financements et adapter leurs besoins, ainsi que pour être en contact permanent avec son département ministériel.

(Source : Agence Ecofin, 5 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)