twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Algérie : le ministère des Télécoms augmentera le débit moyen d’Internet pour relever la qualité de service

mercredi 13 janvier 2021

En décembre 2020, l’Algérie a mis en service son nouveau câble sous-marin de fibre optique Orval/Alval. A travers les capacités de l’infrastructure télécoms, le gouvernement est décidé à mettre un terme aux plaintes et à répondre aux besoins en connectivité des consommateurs.

Les internautes algériens feront bientôt l’expérience d’un débit Internet plus rapide. Lors d’un entretien accordé à APS, le 12 janvier 2021, le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar a affirmé que « le débit Internet minimum, actuellement de 2 mégabits, sera augmenté de 4 à 8 mégabits ». Il a justifié cette augmentation de la vitesse de connectivité par l’incapacité du débit minimum actuel, inchangé depuis 2018, à satisfaire les besoins des internautes qui se sont par ailleurs accentués avec la Covid-19.

Selon les dernières statistiques de l’Autorité de régulation des postes et communications électroniques (Arpce), le trafic Internet fixe en Algérie est passé de 998 gigabits au 3e trimestre 2019 à 1580 gigabits au 3e trimestre 2020. Dans le segment mobile, il a crû de 38,55%, passant de 27,8 gigabits au 3e trimestre 2019 à 38,6 gigabits au 3e trimestre 2020.

L’augmentation du débit Internet minimum annoncée par le ministère des Postes et des Télécommunications fait suite à de nombreuses plaintes sur la mauvaise qualité du service, exprimées par les consommateurs algériens au cours de l’année passée. Un mécontentement général qui avait d’ailleurs suscité une réaction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Lors du Conseil des ministres du 23 août 2020, il avait appelé le gouvernement à « trouver une solution définitive au problème de faiblesse du débit Internet ».

D’après Brahim Boumzar, la mise en service, fin 2020, du câble sous-marin de fibre optique Orval/Alval – d’une capacité pouvant atteindre les 40 térabits, « soit près de 20 fois les besoins actuels du pays » – contribuera à cette augmentation du débit Internet national.

A travers les nouvelles capacités annoncées du réseau Internet, le ministère des Postes et des Télécommunications veut donner aux Algériens un accès plus aisé aux services à valeur ajoutée – tels que l’e-santé, l’e-commerce, le paiement en ligne, l’enseignement à distance – proposés aussi bien par le secteur privé que par le gouvernement.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 13 janvier 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)