twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Algérie : le groupement d’intérêt économique de la Monétique annonce le Mobile Money pour cette année

lundi 13 avril 2020

L’Algérie est actuellement l’un des rares pays d’Afrique où le Mobile Money n’est pas encore d’actualité. Mais cette situation devrait changer au cours de cette année, selon Madjid Messaoudene, l’administrateur du Groupement d’intérêt économique de la Monétique (GIE Monétique). Au cours d’un entretien avec APS, le 11 avril 2020, il a révélé que le projet de paiement par téléphone mobile (m-paiement) est en cours de parachèvement et devrait bientôt voir le jour.

« Nous avons finalisé la description fonctionnelle et technique du modèle que nous voulons pour l’Algérie, nous pouvons dire que nous sommes en phase de concrétisation », a affirmé Madjid Messaoudene, qui a souligné par ailleurs que le projet de paiement mobile réunit plusieurs intervenants du secteur financier et mobile « sous la supervision de la Banque d’Algérie ».

En décembre 2016, Mouatassim Boudiaf, alors ministre délégué chargé de l’Economie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers, annonçait pourtant le lancement du Mobile Money en Algérie en 2018. Mais rien ne s’est finalement concrétisé. Après le lancement du paiement électronique en Algérie en octobre 2016, le paiement mobile devait contribuer à renforcer davantage l’inclusion financière dans le pays, susciter la croissance financière des opérateurs télécoms et du gouvernement, et développer le marché de l’e-commerce.

Le besoin du Mobile Money se fait aujourd’hui ressentir avec acuité en Algérie qui a adopté le confinement pour lutter contre le coronavirus. L’achat de biens et services aurait été grandement facilité pour la majorité de la population, celle à petits revenus qui n’a pas de cartes de crédit et donc exclue du paiement électronique.

Dans les pays africains où le Mobile Money est disponible, le volume de transactions est en hausse, encouragé par l’abolition des frais de transactions par plusieurs opérateurs.

(Source : Agence Ecofin, 13 avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)