twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Algérie Télécoms prépare l’augmentation du débit Internet fixe, après celui du mobile

mardi 29 juin 2021

En 2020, le président algérien a instruit une amélioration de la qualité des services Internet. En pleine crise de Covid-19, les plaintes des consommateurs n’en finissaient pas. En tant que société publique, Algérie Télécom cristallisait la majeure partie des récriminations.

La société publique Algérie Télécom prépare actuellement une augmentation du débit Internet minimum fixe. Pour les clients qui expérimentent un débit minimum de 4 mégabits par seconde (Mbps), l’opérateur historique veut passer à 10 Mbps. Pour ceux qui accèdent déjà à un débit Internet fixe minimum de 10 Mbps, la société veut l’augmenter à 20 Mbps. Algérie Télécom a déclaré, samedi 26 juin, que les tests techniques pour son saut qualitatif ont débuté depuis le 24 juin dans les wilayas d’Alger, Blida, Chlef, Oran et Tlemcen. Ils seront progressivement étendus à toutes les wilayas.

Selon Algérie Télécom, cette démarche qui intervient 3 mois après l’augmentation du débit Internet pour plus de 2 millions d’abonnés s’inscrit dans la mise en œuvre de sa feuille de route élaborée afin de satisfaire, dans les plus brefs délais, les attentes de ses clients en matière de vitesse de l’Internet fixe. La société publique a souligné que c’est la matérialisation des efforts consentis par l’entreprise télécoms à travers la modernisation et le développement des différentes couches qui composent son infrastructure réseau, au niveau national et international.

L’augmentation du débit Internet fixe minimum que prépare Algérie Télécoms intervient quelques mois après l’augmentation du débit mobile. En avril dernier, chaque opérateur de téléphonie mobile a reçu de nouvelles fréquences télécoms à cet effet. Les changements qualitatifs opérés par les acteurs du marché national ont été instruits depuis l’année dernière par le gouvernement suite à la hausse des plaintes des consommateurs sur la mauvaise qualité des services Internet. Alors que la crise de Covid-19 a accentué la demande en connectivité, les Algériens décriaient l’incapacité des différents opérateurs télécoms à satisfaire leurs besoins.

Avec un débit Internet fixe et mobile relevé, le gouvernement algérien s’est fixé comme objectif d’améliorer l’expérience numérique des populations et de finaliser le processus de numérisation de l’Etat et de la société.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 29 juin 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)