twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Alex Corenthin : ‘’Orange sera obligé de réagir…’’

vendredi 4 octobre 2019

4 jours seulement sur le marché et Free successeur de Tigo fait beaucoup parler de lui. Tous les yeux sont rivés vers son concurrent direct à savoir Orange qui jusqu’à présent est de loin devant ses adversaires. Surnommé le père du Net, Alex Corenthin, joint par Seneweb, livre ici son analyse sur cette nouvelle donne.

L’arrivée de Free sur le marché suscite beaucoup de commentaires. Est-ce que ça va changer fondamentalement le marché des télécoms ?

C’est simplement un changement de branding, Tigo était déjà là sur les mêmes offres concernant les opérateurs. En fait, il y a un changement de stratégie commerciale et un changement de branding de marque par Free pour un peu marquer ce changement de stratégie commerciale. Je pense que comme dans tous les secteurs de télécommunication surtout dans le secteur des nouvelles technologies, ce qui est intéressant, c’est que la concurrence, généralement, est à l’avantage du consommateur. Parce qu’on a des offres plus accessibles et de meilleures qualités.

Maintenant, il faut tout simplement se poser des questions sur la qualité. Pour comparer des offres, ce n’est pas seulement les coups, il faut comparer la qualité de la prestation. L’avantage que je vois de cette nouvelle démarche commerciale, c’est qu’elle est un peu plus agressive mais, elle est à l’avantage du consommateur.

Certains disent déjà qu’Orange va contre-attaquer auprès de l’ARTP, parce que disent-ils, cette offre n’est pas conforme à la réalité du marché…

On n’a pas la matrice des coûts. Ce que demande le régulateur, c’est que chacun fait une offre en fonction de la matrice des coûts. Si c’est une société privée qui généralement n’a pas envie de perdre de l’argent, ce serait une logique antinomique. Mais si sa matrice des coûts lui permet de couvrir ses frais et d’avoir un retour sur investissement, peut-être beaucoup plus faible que l’autre opérateur, cela se tient.

Je ne crois pas que Free fasse du dumping, comme j’ai entendu certains le dire. Je ne crois pas qu’il soit en deçà de leur coût de revient. Ça reste à prouver. Si je prends un cas simple, en Europe, en France en particulier, vous avez des offres triple play illimitées à 20 euros. Ça veut dire qu’avec 20 euros, vous avez la télévision, l’internet et le téléphone. Or, 20 euros, ça fait moins de 15 000 F Cfa (13 200 f Cfa). Si ça se tient dans les pays développés, pourquoi pas ici. Ce sont les mêmes technologies que l’on utilise et ce sont les mêmes coûts, mondialement connus.

Dans tous les cas, Orange sera sans doute obligée de réagir en baissant ses coûts ?

A mon avis, la concurrence va jouer, c’est au consommateur de décider. Si Orange s’aperçoit que les consommateurs vont vers l’offre de Tigo, c’est sûr qu’à ce moment Orange sera obligée de réagir ; sinon ils vont perdre des parts de marché. Jusque là maintenant, nous sommes dans une logique commerciale, de concurrence. Mais ce qui est intéressant pour moi, en tant que membre de la société civile, c’est que ça rend plus accessibles un certains nombres de services.

Qu’en est t-il de Expresso, on n’en entend même pas parler. On dirait un outsider ?

Expresso est le troisième, même en termes de part de marché. Je pense qu’ils ont leur propre logique commerciale mais aussi leur propre niche de rente. Ils ont une logique de marché qui est différente. Donc, d’une certaine manière, ça veut dire que ça les enrage. Commercialement, ils ont toujours été moins agressifs que Tigo et Orange. C’est peut être un problème de cible commerciale qui n’est pas la même et qui fait qu’ils ne se mettent pas sur le même créneau. Ils semblent avoir misé sur l’offre sur les appels téléphoniques.

(Source : Seneweb, 4 octobre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)