twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Aïda Ndiaye, Facebook Afrique francophone : « Des actions sont prises pour la sécurité des femmes et des enfants »

samedi 10 août 2019

Consciente que sans une garantie de sécurité, les internautes vont progressivement se tourner de sa plateforme, Facebook multiplie les initiatives pour la protection des femmes et des enfants en ligne. Le géant américain du Net a mis en place une stratégie mondiale pour accroître la sécurité de ses utilisateurs. Aïda Ndiaye, sa représentante en Afrique francophone, lève un coin du voile.

« En Afrique, il y a 313 millions moins de femmes que d’hommes en ligne », rappelle Aïda Ndiaye, responsable des politiques publiques de Facebook pour l’Afrique francophone. La fracture numérique est donc importante sur ce réseau social fondé par Mark Zuckerberg. Une entreprise, même si elle se targue d’avoir près de 2,7 milliards d’utilisateurs mensuels, ne peut mettre sous le tapis de l’oubli ces chiffres. Ainsi, après avoir diagnostiqué les causes de ce recul des femmes (chantages, arnaques, agressions et autres formes de cybercriminalité), Aïda Ndiaye annonce que Facebook a développé « ce qu’on appelle des standards de la communauté qui sont des politiques d’utilisation de Facebook ».

Tout ce qui est lié au chantage, au harcèlement, au discours haineux, l’appel à la violence est interdit sur la plateforme. La représentante de Facebook au Sénégal lance un appel à ce que « les uns et les autres signalent les contenus (dangereux) en ligne car Facebook a des règles, et si un individu viole ces règles, il faut le dénoncer et Facebook prendra les actions nécessaires pour la sécurité des femmes et des enfants ».

Compter sur les autres, c’est bien. Mais compter sur soi-même, c’est mieux. La multinationale en est convaincue. Ainsi, elle s’est donné les moyens d’assurer la sécurité sur sa plateforme. « Depuis 2018, il y a une hausse considérable des personnes employées (ingénieurs, experts) pour assurer la sécurité de nos utilisateurs, plaide Aïda Ndiaye. « C’est un investissement très conséquent de l’entreprise. En plus de cela, nous avons annoncé en janvier dernier l’ouverture d’un centre d’examen de contenus. Et d’ici la fin de l’année (2019), nous aurons plus d’une centaine de personnes basées à Nairobi qui vont examiner les contenus signalés par nos utilisateurs », souligne-t-elle. C’est une stratégie qui s’explique par la place importante de l’Afrique au cœur de la politique de développement du réseau social. Il y a 146 millions d’Africains qui utilisent Facebook tous les mois. Ce sont des chiffres en nette croissance parmi les 2,700 milliards d’individus qui utilisent les plateformes de Facebook (WhatsApp, Instagram et Messenger).

Légalement, il faut avoir plus de 13 ans pour disposer d’un compte Facebook, Instagram et Messenger. Pour WhatsApp, la loi est différente car il faut avoir plus de 16 ans. Pour Aïda Ndiaye, « c’est le devoir des parents de guider les enfants dans leur expérience numérique ». Elle annonce la création d’un centre qui sera spécialement dédié aux parents afin qu’ils puissent sensibiliser eux-mêmes leurs enfants.

Moussa Diop

(Source : Le Soleil, 10 août 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)