twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Aïda Mbodj, députée : « Nous allons vers une loi de régulation de la presse en ligne »

mardi 10 février 2015

Le secteur de la presse en ligne est pris au sérieux par les autorités étatiques. Pour preuve, une loi de régulation de la presse en ligne est même en gestation, a annoncé Mme Aïda Mbodj, présidente de la commission culture et communication de l’Assemblée nationale. Cette dernière qui participait à l’atelier de restitution du rapport issu de l’atelier régional sur régulation et modèle économique, un statut clair pour un devenir de la presse en ligne, organisé il y a trois mois à Saly, par les acteurs du secteur, a précisé cependant que cela va se faire de manière inclusive. Et va permettre à ce sous-secteur de la presse de pouvoir s’autoréguler.

Mme Aïda Mbodj qui s’est réjouie de la démarche des acteurs de l’association Appel, trouve important d’« ajouter la crédibilité dans la volonté de réguler ». Dans son discours, elle a évoqué la nécessité de procéder au toilettage du titre IV du code de la presse. Pour elle « la pratique ne doit pas être exercée de façon anarchique mais avec beaucoup de professionnalisme et de responsabilité. La régulation s’impose et vous l’avez reconnue et acceptée », a-t-elle dit. La députée libérale d’ajouter : « il y a à manger et à boire, dans la presse en ligne, il urge pour elle de s’auto-régulariser ».

Cependant, elle a promis de tout faire pour accompagner les acteurs de ce secteur. « En ma qualité, je ne ménagerais aucun effort pour vous accompagner. Nous allons vers une loi de régulation de la presse en ligne. Je veux être dans tous les combats démocratiques et le vôtre en est un ».

(Source : Seneweb, 10 février 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)