twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique du Sud : les sociétés télécoms invitées à postuler pour les nouvelles fréquences seront connues le 31 mars

mercredi 24 février 2021

La demande en connectivité à haut débit, surtout la 5G, se fait de plus en plus forte en Afrique du Sud. Les opérateurs télécoms pourraient obtenir bientôt du régulateur les moyens pour y répondre.

L’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (ICASA) a annoncé, lundi 22 février, le report de la date d’annonce des soumissionnaires qualifiés pour postuler aux nouvelles fréquences télécoms. Le délai initial du 22 février 2021 a été repoussé au 31 mars. Cela signifie que la phase d’enchères – qui comprend entre autres le séminaire des soumissionnaires, l’enchère simulée et l’enchère proprement dite – débutera le 31 mars 2021.

Anticipant des inquiétudes relatives à ce report de date, Keabetswe Modimoeng, le président de l’Icasa, a réaffirmé aux Sud-Africains « l’engagement indéfectible » de l’Autorité « envers l’intérêt public » et a assuré « que l’octroi de licences pour le spectre à forte demande est imminent ».

Les fréquences mises aux enchères par le régulateur sont dans les bandes de 700 MHz, 800 MHz, 2 600 MHz et 3 500 MHz. Cell C, Rain Networks, MTN, Vodacom, Telkom et Liquid Telecom ont manifesté de l’intérêt pour ces enchères.

L’invitation à postuler pour l’acquisition de nouvelles fréquences télécoms a été lancée le 2 octobre 2020 par l’ICASA. Elles permettront aux différents acquéreurs de répondre à la demande croissante des consommateurs en connectivité à haut débit, notamment la 5G.

Avec cette nouvelle date butoir, le régulateur télécoms se donne le temps nécessaire pour conduire le processus de vente avec efficacité. Grâce aux nouvelles fréquences, les sociétés télécoms pourront mettre sur le marché de nouveaux services à valeur ajoutée, investir de nouveaux segments d’activités tels que l’Internet des objets (IoT), les jeux vidéo, l’intelligence artificielle, etc.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 24 février 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)