twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique du Sud : le régulateur télécoms enquête sur l’origine du coût élevé de la data

mardi 4 juillet 2017

L’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (Icasa) a décidé d’identifier les origines du coût élevé de la data sur le marché national des télécommunications. Une enquête initiée par le régulateur télécoms est d’ailleurs déjà en cours. Le but final de cette action est une réduction du coût de l’accès data, dénoncé depuis plusieurs mois par les populations.

Depuis 2016, les consommateurs sud-africains, excédés par la cherté de la data qu’ils consomment pour communiquer, accéder aux services publics en ligne, effectuer des achats par e-commerce, etc., se sont réunis au sein du mouvement de protestation « DataMustFall » initié par l’animateur radio Tbo Touch. La revendication a pris une telle ampleur que les 20 et 21 septembre 2016, les opérateurs de téléphonie mobile Vodacom, MTN, Cell C, Telkom et Neotel avaient été auditionnés par le comité parlementaire en charge du portefeuille des télécommunications et services postaux, sur la cherté des coûts.

Au terme de ces auditions, le parlement avait sommé les différents opérateurs télécoms de restructurer les prix de la data. Dans le cas contraire, des sanctions pourraient survenir. Bien que le mouvement « DataMustfall » se soit quelque peu calmé, les Sud-Africains ne sont pas pour autant satisfaits du coût de la data.

Au cours de son enquête pour identifier la cause de la cherté de l’accès à Internet, l’Icasa prévoit d’échanger avec plusieurs acteurs du secteur télécoms, notamment la commission nationale des consommateurs et la commission de la concurrence.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 4 juillet 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)