twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique du Sud : le régulateur télécoms prépare de nouveaux tarifs d’interconnexion au grand mécontentement de Telkom

vendredi 31 août 2018

L’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (ICASA) prépare de nouveaux tarifs d’interconnexion fixe et mobile. Une ébauche a été dévoilée, à cet effet, le 16 août 2018, et les commentaires des opérateurs sur ces nouveaux tarifs sont attendus par le régulateur télécoms, jusqu’au 07 septembre 2018.

Dans le document, il propose que les grands opérateurs versent le tarif suivant par appel mobile aux petits opérateurs : de 19 centimes à 12 centimes, dès octobre 2018, de 10 centimes, dès octobre 2019, et de 9 centimes, dès octobre 2020. Pour les petits opérateurs, ils devront verser le tarif suivant par appel mobile aux grands opérateurs : de 12 à 8 centimes, dès octobre 2018, de 5 centimes, dès octobre 2019, et 3 centimes en 2020. Dans le segment fixe, il est proposé 1 centime de frais d’interconnexion sur les services, dès octobre 2018 à septembre 2020, et une disparition des frais, dès octobre 2020.

Sipho Maseko (photo), le directeur général du groupe Telkom, estime que les nouveaux tarifs vont réduire davantage les gains de l’asymétrie des tarifs dans l’interconnexion. Cette asymétrie qui permettait à Cell C et à Telkom de payer moins d’argent à MTN et Vodacom pour qu’ils acheminent les appels de leurs abonnés sur leur réseau alors qu’ils percevaient bien plus pour faire la même opération dans l’autre sens, offrait aux petits opérateurs une chance d’équilibrer leur revenu dans un marché fortement concurrentiel.

« Les tarifs de terminaison fixes proposés nécessitent des réductions de coûts impossibles à réaliser dans un délai de trois ans sans pertes d’emplois significatives […] A mesure que les taux diminuent, cela met beaucoup de pression sur notre capacité à fournir le service et à recouvrer le coût de manière durable », a dénoncé le patron de Telkom qui compte rejeter ces nouveaux tarifs.

La baisse des tarifs d’interconnexion des services télécoms, l’Icasa y est engagée depuis 2014 afin de réduire les coûts des services télécoms jugés trop élevés par les consommateurs. L’Icasa avait fixé à 31 centimes le tarif d’interconnexion payable par les grands opérateurs aux petits du 1er octobre 2014 au 28 février 2015. Ce tarif avait été réduit à 24 centimes dès le 1er mars 2015, puis à 19 centimes dès le 1er mars 2016. Du côté des petits opérateurs, c’est 20 centimes qui avaient été fixés comme contrepartie aux grands opérateurs, d’octobre 2014 à février 2015, 16 centimes, dès mars 2015, et 13 centimes, dès le 1er mars 2016.

(Source : Agence Ecofin, 31 août 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)