twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique du Sud : la taille du marché de l’Internet des objets va croître à un taux annuel de 14%, d’ici 2025

jeudi 15 juillet 2021

Le continent africain accuse du retard en ce qui concerne les technologies du futur comme l’Intelligence artificielle ou encore l’Internet des objets. Sur ce dernier axe, la donne change petit à petit dans des pays comme le Nigeria ou le Kenya, et l’Afrique du Sud devrait rejoindre la liste.

En Afrique du Sud, le marché de l’Internet des objets (IoT) devrait enregistrer d’ici 2025, un taux de croissance annuel de 14%. C’est ce que rapporte cette semaine Engineering News qui cite Mark Walker, vice-président pour l’Afrique subsaharienne de la firme d’études de marché IDC.

Selon cet expert, l’adoption de l’IoT devrait augmenter dans plusieurs secteurs comme les télécommunications, la fabrication, la logistique, les transports et les administrations publiques. Il a également cité d’autres secteurs dans lesquels l’IoT devrait se développer dans la nation arc-en-ciel au cours des prochains mois, en l’occurrence les services financiers, l’énergie, l’agriculture et les soins de santé.

« Les applications d’IoT sont multiples et leur coût et leur complexité ont considérablement diminué. Les cas d’utilisation, les applications et les innovations qui entourent cette technologie ont considérablement évolué », a-t-il déclaré. Il a ajouté que l’Afrique du Sud doit encore relever un certain nombre de défis allant du manque de compréhension des avantages commerciaux de l’IoT aux préoccupations concernant la cybersécurité et la confidentialité ainsi que des questions de compétences et de ressources pour que ce marché soit mature sur son territoire.

Rappelons que selon un rapport de Fortune Business Insights paru en mai dernier, le marché mondial de l’IoT devrait enregistrer un taux de croissance annuel moyen de 24,9% pour atteindre une valeur de 1463,19 milliards $ en 2027.

Si la part de l’Afrique sur ce marché est encore petite, il faut noter que la covid-19 a accéléré le déploiement de l’IoT en Afrique du Sud mais aussi dans des pays comme le Kenya ou le Nigeria. Au Kenya, l’Etat investit dans les réseaux IoT et les stations de base, alors qu’au Nigeria, on déploie des réseaux IoT alimentés par la technologie RPMA d’Ingenu.

Louis-Nino Kansoun

(Source : Agence Ecofin, 15 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)