twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique du Sud : l’ICASA prépare déjà l’invitation à postuler pour l’attribution du spectre télécoms à très haut débit

vendredi 3 juillet 2020

L’Icasa, le régulateur télécoms sud-africain, annonce préparer l’invitation à postuler pour l’attribution du spectre télécoms à très haut débit, indispensable pour la 5G. Sa présidente par intérim, Dimakatso Qocha, indique que le très haut débit contribuera à l’avènement de l’économie numérique.

L’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (Icasa) annonce qu’elle se prépare à publier l’invitation à postuler (ITA) pour le spectre des télécommunications mobiles internationales (IMT), également connu sous le nom de spectre à très haut débit. L’invitation à postuler qui est en cours d’élaboration portera sur le spectre dans les bandes 700 MHz, 800 MHz, 2,3 GHz, 2,6 GHz et 3,5 GHz, plus souvent associées à la 5G.

L’Icasa indique que l’invitation à postuler relative à l’octroi de licences pour le spectre à très haut débit sera publiée conformément au Règlement sur le spectre des radiofréquences (RFSR) de 2015, tel que modifié, et à l’article 31 (3) de la Loi 36 sur les communications électroniques de 2005, telle que modifiée. L’Autorité, qui affirme qu’elle a fait des progrès considérables dans l’élaboration de l’invitation à postuler, a cependant déploré le retard pris dans sa publication du fait de la complexité du processus qui l’a obligée à se pencher sur d’autres considérations.

La présidente par intérim de l’Icasa, Dimakatso Qocha, a déclaré que l’octroi de licences pour le spectre télécoms à très haut débit reste essentiel pour faciliter le déploiement de l’infrastructure numérique, pour les consommateurs et le secteur des entreprises dans leur réalisation de l’économie numérique et leur participation à la quatrième révolution industrielle.

Cette opération d’attribution du spectre à très haut débit viendra rassurer les opérateurs télécoms qui réclament de nouvelles ressources télécoms, depuis plusieurs années, pour répondre à la demande croissante de capacité sur leur réseau respectif. En avril 2020, l’Icasa avait fait un geste dans ce sens en leur donnant accès au spectre à très haut débit à titre provisoire, pour leur permettre de faire face à la pression des consommateurs confinés à la maison par la Covid-19.

(Source : Agence Ecofin, 3 juillet 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)