twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique du Sud : Telkom se lance dans le segment des services financiers sur mobile

lundi 3 août 2020

Telkom a mis sur le marché sud-africain une offre d’assurance obsèques, en partenariat avec l’assureur Guardrisk. L’opérateur qui annonce aussi des services de crédit aux entreprises, en plus d’un portefeuille numérique, veut diversifier ses revenus face à la chute du segment de la téléphonie fixe.

Telkom, l’opérateur des télécommunications détenu à 39% par l’Etat, a décidé de se lancer dans le segment très porteur des services financiers sur mobile en Afrique du Sud. Le 2 août 2020, il a annoncé à cet effet la mise sur le marché d’une offre d’assurance obsèques, en collaboration avec l’assureur Guardrisk. Cet investissement cadre avec la réorientation stratégique adoptée par Telkom pour diversifier ses revenus au regard de la chute rapide de l’activité dans le segment du fixe qui ne représente plus que 20% de ses revenus contre 56% en 2013.

« Ces dernières années, Telkom a opéré un virage stratégique vers la distribution numérique, ce qui la place dans une position idéale pour distribuer des produits d’assurance en utilisant sa structure numérique et sa propriété intellectuelle considérables », a déclaré Sibusiso Ngwenya, le directeur général de Telkom Financial Services.

En plus de l’assurance obsèques, Telkom a également prévu d’offrir un service de crédits aux entreprises. La société télécoms envisage aussi de lancer bientôt un service de portefeuille numérique permettant aux clients d’acheter des produits et de payer pour des services via son Yep ! app ainsi que d’autres plateformes de transactions en ligne.

En Afrique du Sud, Telkom fait son entrée sur le segment des services financiers sur mobile dans un contexte de coronavirus qui a décuplé la demande et donné des idées à d’autres. La concurrence s’annonce donc rude.

En juillet dernier, Vodacom Group annonçait déjà son ambition de créer, en partenariat avec le fournisseur de paiement numérique Alipay, une application pour les achats en ligne, le paiement de factures et l’envoi d’argent. 11 millions de Sud-Africains restent toujours privés d’accès aux services financiers traditionnels.

(Source : Agence Ecofin, 3 août 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)