twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique de l’Ouest : Les autorités des télécoms restent réticentes face au succès de Starlink

vendredi 22 mars 2024

Les ambitions du milliardaire américain Elon Musk et de son service internet - par satellite - Starlink ne sont pas accueillis avec le même enthousiasme partout en Afrique.

Grâce à sa flotte satellitaire en orbite basse, le fournisseur Starlink propose de révolutionner l’accès à internet haut débit et projette de s’étendre rapidement sur le marché africain. Mais, alors que le Rwanda, le Bénin, le Kenya ou encore le Nigeria ont déjà signé des partenariats avec la société d’Elon Musk, les autorités de régulation des télécommunications de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso ou encore du Mali menacent de sanctionner les utilisateurs de ce service, qui échappe pour l’instant à toute régulation.

Vente et utilisation « illégale »

Les communiqués publiés ces derniers jours par les autorités de régulation des télécommunications ivoirienne, burkinabè et malienne portent sensiblement le même message : ils dénoncent l’importation, la vente et l’utilisation « illégale » des kits Starlink sur leur territoire. Des poursuites pénales peuvent être engagées contre les contrevenants, qui risquent de lourdes amendes. Les régulateurs tchadiens et nigériens avaient déjà publié des mises en garde similaires.

Selon un acteur averti du secteur au Niger, le déploiement des kits Starlink au Bénin et au Nigeria a provoqué un certain engouement de l’autre côté de la frontière - malgré le prix élevé de cette technologie. Des revendeurs locaux ont donc commencé à importer et à vendre ces kits au Niger, en dehors de tout cadre légal.

Problèmes de sécurité ?

Mais les autorités voient ce phénomène d’un mauvais oeil. En l’absence d’accord avec Starlink, ces connexions échappent à toute taxation et font concurrence aux acteurs agréés. Le déploiement sauvage de ces kits de connexion poserait aussi des problèmes de sécurité : au Mali, une note du Conseil des ministres relève que cette technologie peut « favoriser les actions des groupes armés terroristes ».

Cependant, les autorités maliennes se disent prêtent à « examiner la faisabilité de l’utilisation légale de ce matériel avec les interlocuteurs officiels ». De son côté, le ministre nigérien des Télécommunication s’est entretenu avec des responsables de Starlink en marge d’un déplacement à Barcelone, récemment.

Trois mois après avoir déclaré l’illégalité de Starlink sur son territoire, le Ghana a finalement fait savoir qu’il envisage de signer un accord avec le fournisseur d’accès à internet, afin de résoudre les dysfonctionnements à répétition du réseau sur son territoire.

(Source : RFI, 22 mars 2024)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik