twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique : Les dirigeants appelés à redoubler d’efforts pour assurer l’accès à Internet aux populations

lundi 25 avril 2016

Le secrétaire général de l’Union Africaine des télécommunications (UAT), Abdoukarim Soumaïla, a appelé lundi à Cotonou, les dirigeants des pays africains à redoubler d’efforts pour assurer l’accès et l’usage de l’Internet, à des conditions financièrement abordables aux populations du continent. "Tout doit être mis en œuvre pour que tout le monde en Afrique ait accès à Internet et aux services larges bandes", a-t-il martelé.

S’exprimant à l’ouverture des travaux de l’atelier sur "l’élaboration de la stratégie large bande en Afrique", M. Soumaïla a estimé que l’accès aux technologies de l’information et de la communication , en particulier à l’Internet haut-débit, peut agir comme catalyseur du développement. "Les nouveaux objectifs de développement durable des Nations Unies soulignent d’ailleurs l’importance de la connectivité aux TIC", a-t-il indiqué. Cependant, a-t-il souligné, pour y parvenir, il reste beaucoup à faire au continent africain.

"Selon les statistiques de l’Union Internationale des télécommunications, aujourd’hui, les pays ayant les taux les plus faibles d’accès à l’Internet se trouvent principalement en Afrique subsaharienne", a-t-il déploré.

Toutefois, a-t-il fait observer, seul un pays, Îles Maurice, affiche un indice de développement des TIC supérieur à la moyenne mondiale de 5,03, et trois autres pays, les Seychelles, l’Afrique du Sud et le Cap Vert, ont un indice de développement des TIC supérieur à la moyenne des pays en développement. De même, il a noté que 37 pays africains figurent dans le quart inférieur du classement de l’indice de développement des TIC de 2015, y compris les 11 pays ayant l’indice de développement des TIC le plus faible au monde.

"Face à ce résultat, il est important de réduire la fracture numérique entre l’Afrique et les autres régions du monde", a-t-il préconisé.

(Source : Agence de presse Xinhua, 25 avril 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)