twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique : Distribution de vidéos via les Smartphones : Le trafic va exploser

jeudi 1er décembre 2016

En Afrique, le nombre total de smartphones utilisés atteindra 358,88 millions d’ici 2018, entraînant entre autres la consommation directe de vidéos. C’est l’une des conclusions qui pourrait être tirée d’un nouveau rapport sur les smartphones dans le monde, « Le Smartphone Global Report (2016) » qui présente les chiffres détaillés et les projections de ventes de smartphones par pays, y compris tous les pays africains.

« Nous assistons déjà à une explosion de la consommation de vidéos sur les téléphones intelligents en Afrique », confirme Sylvain Béletre, analyste senior de Balancing Act. "Nous avons pu obtenir des données d’utilisation confidentielles de plusieurs plates-formes et applications VoD et SVoD/TVoD liées à l’Afrique, et la croissance du nombre de vues / flux / téléchargements au cours des cinq dernières années est encourageante, voire impressionnante. Il suffit d’observer l’évolution du trafic de grandes chaînes Africaines sur YouTube pour s’en convaincre.

L’évolution du trafic vidéo est fortement dépendante de l’activité des opérateurs dans ce domaine (incitations, annonces, campagnes SMS, notifications d’applications, promotions, publicité, etc.), le coût des données fournies par les opérateurs mobiles, l’accès aux hotspots wifi et bien sûr, le contenu local et international disponible.

La durée moyenne du visionnage d’une vidéo varie entre 3 et 8 minutes selon les pays et les plateformes. Les programmes les plus populaires regardés sur les Smartphones à travers l’Afrique sont les actualités et des magazines télévisés en direct, des séries télévisées, des films, des programmes pour enfants, des docus et des vidéos courtes et amusantes. (Humour). Les opérateurs mobiles et les diffuseurs africains qui n’ont pas encore pris de mesures sérieuses concernant le segment vidéo devraient prendre le train à temps. S’ils voyaient ces stats, ils pourraient devenir très jaloux de leurs concurrents. »

Selon le ’Smartphone report’ (mai 2016), le nombre total de Smartphones utilisés en Afrique devrait encore augmenter rapidement pour atteindre 358,88 millions d’ici la fin 2018. Trois marchés africains vont ensemble représenter 44,2% de la croissance des ventes de smartphones sur cette période.

Alors que de nombreux marchés deviennent matures pour les abonnements mobiles individuels, les ventes de smartphones ralentissement, et atteignent la saturation. Le centre de gravité des ventes va basculer vers les pays émergents. Nous nous attendons à une forte croissance des ventes de Smartphones sur 3 zones au cours des trois prochaines années (d’ici à 2018) : l’Afrique, l’Asie et l’Amérique Latine.

C’est ce que confirme "The smartphone report - Global smartphone subscriptions & smartphone forecasts by country (2015-2018) » - rapport unique sur le smartphone - abonnements smartphones dans le monde, et prévisions par pays (2015-2018) - comprend des données individuelles et les prévisions pour 200 pays à travers le monde, et les système d’exploitation pour 20 marchés clés. L’un des tableaux inclut un résumé avec une couverture détaillée de 54 pays d’Afrique, comprenant un total de 818 points de données.

Le document sous Excel indique le nombre d’abonnements mobiles, le nombre de smartphones sur le marché, et la pénétration des smartphones par pays pour 2015 - avec les prévisions détaillées par pays sur trois ans d’ici fin-2018.

Ce rapport comprend également une ventilation par système d’exploitation des Smartphones sur 20 marchés clés à travers le monde - y compris l’Afrique du Sud. Le résumé comprend l’analyse de la croissance mondiale et régionale, y compris des comparaisons par région et les dix principaux marchés en croissance sur la période.

Est-il utile de le rappeler ? Le mobile fait partie intégrante du futur du secteur audiovisuel en Afrique. Les acteurs en charge de déployer la TNT et la TV numérique en Afrique doivent impérativement intégrer ce relai de diffusion stratégique afin d’atteindre le maximum de citoyens, qui ont droit à l’information. Par ailleurs, certains Smartphones permettent d’apporter une connexion 3G ou 4G à un ordinateur, ce qui permet de visionner des vidéo en streaming sur l’écran plus large du PC que celui du smartphone.

Lire l’article original avec des tableaux et des illustrations ici.

(Source : Balancing Act, 1er décembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)