twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« En l’Afrique centrale, le Gabon est leader dans la mise en œuvre de la transformation de l’économie numérique »

jeudi 26 septembre 2019

Prenant part aux travaux de la 35e session du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et experts pour l’Afrique centrale (CIE) à Malabo en Guinée Equatoriale, le Dr Raphael Mezui Mintsa, Directeur général de la promotion de l’économie numérique au ministère de l’économie numérique du Gabon, chef du projet E-Gabon, pour le compte dudit ministère, décline pour Le Nouveau Gabon, les enjeux de cette rencontre ainsi que les efforts déployés par son pays dans le secteur de l’économie numérique.

Le Nouveau Gabon : Selon vous, quels sont les enjeux d’une telle rencontre pour le Gabon et partant pour la sous-région ?

Dr Raphael Mezui Mintsa : Evidement les enjeux sont énormes. Car, notre marché sous-régional a besoin d’une vision commune, de manière à ce qu’il ait une certaine convergence, à la fois dans les projets et dans les technologies, dans l’optique d’assurer et de booster la transformation numérique. Cela, afin que la sous-région puisse pleinement tirer profit des avantages du numérique sur l’ensemble de ses économies.

LNG : Quid du dispositif mis en place par le Gabon pour s’arrimer à cette mouvance ?

RMM : Je pense qu’aujourd’hui le Gabon est en bonne voie. Nous avons désormais des infrastructures de base qui permettent d’évoluer sereinement. Nous sommes engagés dans la mise en place du câble souterrain qui constitue la dorsale du projet de la fibre optique. Nous sommes également dans une phase d’implémentation des incubateurs, en vue de créer l’émulation de tout ce qui concerne le secteur de l’économie numérique en terme de développement des contenus et de création de PME tournées vers le numérique.

LNG : Avec ces investissements, à quel niveau se situe le Gabon sur l’échiquier sous-régional ?

RMM : Nous commençons à récolter les fruits de ces investissements. Ainsi, au niveau de l’Afrique centrale, le Gabon est classé en première position, dans la mise en œuvre de tout ce qui concerne la transformation de l’économie numérique.

LNG : Parlons justement du taux de pénétration de l’économie numérique de votre pays ?

RMM : Au niveau de la téléphonie, le Gabon est à plus de 112%, et pour ce qui est de l’internet, on est à près de 70%. Effectivement, beaucoup de chemin a été parcouru, mais il reste évidemment beaucoup d’efforts encore à fournir. Notamment par la capillarisation de la fibre optique, pour permettre de rallier les derniers kilomètres vers le client et l’abonné.

LNG : Quelle est la tendance envers la sous-région ?

RMM : Pour l’instant, je pense que nous sommes en train de faire une interconnexion de la fibre optique au niveau de l’ensemble des pays de la sous-région. Ce projet est en cours, je pense d’ici deux années, il devrait être opérationnel.

LNG : Votre opinion sur l’intégration numérique sous-régionale ?

RMM : Effectivement, l’intégration numérique se matérialise. Quand on parle d’internet aujourd’hui, il s’agit d’un réseau mondial. Si internet arrive à fonctionner au Gabon, cela signifie que le Gabon est déjà connecté au réseau sous-régional, continental et partant mondial. Par conséquent, nous pouvons affirmer que cette intégration numérique est opérationnelle. Cependant, il reste à beaucoup travailler de manière à baisser les coûts, à encourager l’utilisation de ces nouvelles technologies par les populations, mais également accélérer et densifier l’extension pour une couverture nationale et sous-régionale complète.

Propos recueillis par Stéphane Billé

(Source : Le Nouveau Gabon, 26 septembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)