twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Africtivistes : Pour une Afrique engagée et déterminée à construire la démocratie Youssou Ndour promet de porter le combat…

vendredi 27 novembre 2015

Youssou Ndour était l’invité des Africtivistes, qui se réunissent à Dakar les 26, 27 et 29 novembre 2015, dans un hôtel de la capitale sénégalaise. Ce vendredi matin, la star planétaire et non moins ministre conseiller du Président Macky Sall du Sénégal a tenté de répondre aux questions des web activistes, blogueurs et web citoyens pendant au moins un tour d’horloge dans une bonne ambiance. Des interrogations ont essentiellement porté sur la réduction du mandat présidentiel et la suppression des visas.

« C’est important que cette rencontre se tient à Dakar. Et peut être que cela n’est pas un hasard de choisir le Sénégal » pour abriter cette première édition de la rencontre des Activistes venus de tous les pays africains. Unis pour un seul et même objectif : « l’Afrique engagée et déterminée à garantir et à construire la démocratie ». C’est le thème retenu pour cette présente édition.

Invité à porter le combat auprès du Président Macky Sall, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO, pour une Afrique engagée et déterminée à garantir et à construire la démocratie Youssou Ndour accepte. « Je serai vraiment votre avocat auprès du président Macky Sall, des institutions internationales et sous régionales » afin que le sens de « votre combat pour une Afrique nouvelle soit bien mené. Cela pour que ces institutions puissent actionner des choses rapidement afin d’être plus présentes « sur tous les champs de bataille. Pour une Afrique libre et démocrate » a dit M. Ndour. Un combat qu’il dit avoir mené même étant ministre dans le gouvernement du Président Sall. « Je suis resté moi-même. Même si des choses ont été médiatisées récemment suite à la rencontre avec le patronat français. En tout cas, nous faisons de notre mieux au sein même de l’Etat pour donner notre vision et s’engager à travers ces messages qui amènent une certaine contradiction qui font les choses doivent bouger » allant dans l’intérêt des populations, a-t-il expliqué devant le regard attentif des jeunes d’Afrique. Pour cela, renseigne-t-il : « nous ne laissons pas passer des choses qui salissent notre réputation. Je suis activiste. Je resterai activiste. Dans un Etat pour dire. Je suis quelqu’un qui vous encourage. Il ne faut pas céder. Il faut rester comme vous êtes », a-t-il soutenu.

Limitation du mandat présidentiel : « la Constitution est le seul contrat qui lie un président à son peuple »

« La Constitution est le seul contrat qui lie un président à son peuple. Un contrat est un contrat, il faut le respecter. La constitution est unilatéralement décidée alors elle doit être respectée sous toutes ses formes. Il y a des conditions et je crois que de toutes les manières les gens ont compris que personne ne peut et n’aura le monopole des médias ou de la communication » a dit M. Youssou Ndour sur cette question.

Le ministre conseiller du Président Sall d’inviter les jeunesses africaines à jouer leur partition. « Je vous invite en tant que relais des populations à aborder des questions d’une manière ferme et choisir les bons angles de traitement de celles-ci qui devraient intéresser le peuple. », a-t-il martelé, avant de prendre l’exemple sur ce qui s’est passé au Sénégal en 2012.

« Nous avons eu au Sénégal un exemple partant. Abdoulaye Wade a insisté pour être candidat pour la troisième fois lors de l’élection présidentielle de 2012. Il est allé aux élections et il a été finalement battu. Il a forcé sa candidature mais il a été désavoué par le peuple. Cet exemple doit servir de leçon à l’ensemble des pays où des chefs d’Etat souhaite s’accaparer du pouvoir », s’est-t-il désolé.

Lors de cette bataille contre le troisième mandat de Wade, à l’en croire, « le peuple nous a sauvés. Nous qui étions dans la rue et partout pour dire non à cette candidature. Les sénégalais ont voté contre lui. Malgré qu’on a invalidé ma candidature, je ne me suis pas découragé. Je me suis dit il est toujours possible de passer par d’autres voies pour arriver à mes fins ».

Avant de poursuivre : « je ne viens pas dans votre gouvernement avec ma presse qui va chaque jour vous chanter vos louanges. Le journaliste est libre. Mais si cela ne vous plaît pas, c’est à vous de prendre une décision. Il ne faut pas fermer les portes », en excluant certains actes.

Suppression des visas : « l’Afrique apporte plus que l’Occident parfois même… »

Selon Youssou Ndour, ancien ministre du Tourisme du Sénégal, « le tourisme ce n’est plus lOccident vers nous. Si pour des raisons économiques, on facilite le visa aux occidentaux pour qu’ils amènent de l’argent, l’Afrique nous amène aussi de l’argent même peut être plus ».

Il faut que nos états en soient conscients. Il faut au niveau des institutions dans la sous région que les gens se disent la vérité », a-t-il expliqué dans ses propos sous les applaudissements des jeunes venus des coins et recoins de l’Afrique.

Tapa Tounkara

(Source : L’Observateur, 27 novembre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 264 264 264 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik