twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Africa data protection appelle les Etats africains à harmoniser le cadre juridique de la protection des données

jeudi 7 juillet 2022

« Seuls 13 Etats sur les 54 ont déjà ratifié la convention de l’Union africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel, huit ans après son adoption. » Telle est la substance du bulletin d’information d’Africa data protection, une plateforme d’information sur la protection des données personnelles en Afrique.

Le continent africain a encore un long chemin à parcourir pour harmoniser son cadre légal et réglementaire de la protection des données huit ans après l’adoption de la convention de l’UA sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel (aussi appelée convention de Malabo). Le 23 juin 2014, les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) ont adopté la convention de l’Union africaine sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel afin de renforcer et harmoniser les législations actuelles. A ce jour, seuls 13 Etats sur les 54 de l’Union africaine ont ratifié cette convention. Ce sont : Angola, Zambie, Sénégal, Guinée, Ghana, Togo, Cap Vert, Namibie, République du Congo, Rwanda, Mozambique, Niger et Île Maurice.

Huit autres Etats ont signé la convention de Malabo mais ne l’ont pas encore ratifié. Il s’agit du Tchad, la Tunisie, la Guinée Bissau, les Comores, Sao tomé-et-principe, le Bénin et de la Mauritanie.

« Mise à jour de la législation »

Selon Africa data protection, ce retard observé dans l’harmonisation du cadre légal est une menace pour la protection sur le continent. Pour Jules Hervé Yimeumi, fondateur de cette Platform , l’harmonisation du cadre légal et réglementaire de la protection des données en Afrique pourrait être une solution à la protection de la vie privée des citoyens et une opportunité de promouvoir le développement du continent. « Nous appelons les Etats à la mise à jour des législations africaines avec un projet d’harmonisation, au renforcement des autorités de contrôle avec une indépendance et un pouvoir de sanction. Et enfin, à l’intégration dans les programmes scolaires africains des bases élémentaires pour une vie numérique responsable », a-t-il déclaré.

La protection des données personnelles

Toutefois, de nombreux pays ne cessent de monter leur intérêt aux enjeux de la protection des données personnelles. Actuellement, 37 Etats d’Afrique se sont dotés d’une loi dédiée à la protection des données ; 20 autorités de contrôle sont établies. Une avancée plutôt positive saluée par Africa data protection.

Notons que la rédaction du présent bulletin a été faite sur base des données extraites des rapports de l’Union africaine, des régulateurs en Afrique. Le prochain numéro portera sur un sondage qui vise à mesurer la perception des Africains sur la protection des données personnelles.

Enock Bulonza

(Source : CIO Mag, 7 juillet 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)