twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Africa Data Centres étoffe son réseau de centres de données d’Afrique en investissant au Nigeria

vendredi 9 avril 2021

Les 300 millions USD obtenus par Africa Data Centres en décembre 2020 produisent déjà des fruits. La société qui couve de grandes ambitions sur le continent – où la numérisation a été accélérée – y a entamé le renforcement de son empreinte.

Africa Data Centres (ADC), le constructeur et exploitant de centres de données, filiale du groupe Liquid Telecom, est en train d’étoffer son réseau en Afrique. Mardi 6 avril, la société a annoncé que la construction de sa nouvelle infrastructure de stockage de 10 mégawatts à Lagos, au Nigeria, a démarré. Une fois achevée, elle contribuera à répondre aux besoins croissants en services numériques dans le pays.

Stéphane Duproz, le président directeur général d’Africa Data Centres, a affirmé que cette infrastructure numérique fera du Nigeria son hub ouest-africain. Il a ajouté que la construction du centre de données de Lagos stimulera l’économie en soutenant la transformation numérique tout en créant des opportunités d’emploi dans divers secteurs.

L’investissement d’ADC au Nigeria rentre dans le cadre de sa stratégie d’expansion en Afrique. La société estime que la montée de la numérisation à travers l’Afrique lui offre des opportunités d’affaires à saisir. L’interconnexion restant une priorité, ADC a prévu d’ajouter son centre de données de Lagos à son réseau de centres de données constitué de ceux de Johannesburg, Nairobi, Le Cap, Harare et Kigali. De nouveaux territoires d’expansion sont déjà ciblés, notamment le Ghana, le Maroc, l’Egypte.

Stéphane Duproz a affirmé que l’infrastructure du Nigeria aidera l’entreprise à fournir aux clients de l’hyperscale. La technologie permet un traitement informatique massif, généralement pour le big data ou le cloud computing, offrant de hauts niveaux de performance, de rendement, de redondance et une plus grande tolérance aux pannes, ainsi qu’une disponibilité élevée. « Notre expansion au Nigeria marque l’un des aspects de la croissance de l’entreprise sur le continent », a-t-il souligné.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 9 avril 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)