twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

AfricTivistes et EndCode s’associent pour des lois numériques en phase avec les droits fondamentaux

mercredi 22 juillet 2020

AFRICTIVISTES intervient en Afrique pour la "Consolidation de la démocratie" et l’amélioration des législations du cyberespace africain. C’est pourquoi, elle se réjouit d’avoir noué un partenariat avec le cabinet d’avocats ENDCODE (basé à Johannesburg, en Afrique du Sud) pour une meilleure appropriation et une compréhension des textes juridiques. Cette collaboration entre les deux organisations permettra de mieux appréhender les enjeux de la transformation digitale et le régime juridique devant l’accompagner.

EndCode se définit comme une équipe dynamique, soucieuse des résultats et profondément engagée à faire avancer le numérique en Afrique. Ses objectifs sont en adéquation avec les orientations de AfricTivistes pour bâtir l’Afrique de demain par le renforcement de la démocratie au sens large et de la souveraineté numérique des Etats du continent dans le cadre des principes directeurs de la Convention de Malabo sur la cybersécurité et les données personnelles (2014) et les Lignes directrices sur la protection des données à caractère personnel pour l’Afrique (2018).

EndCode fera gratuitement des analyses de projets de loi pour le compte de AfricTivistes.

Les deux organisations vont joindre leurs forces pour s’assurer que les lois respectent les droits fondamentaux en Afrique et les standards internationaux. Mieux, il s’agira de voir comment aider à l’amélioration de la qualité des lois en vigueur dans le continent. C’est ainsi que des séries d’analyses et de recommandations seront publiées afin de veiller au respect des droits dans le cyberespace, et d’alerter sur les violations des libertés et les menaces à la bonne gouvernance.

« Cette collaboration entre AfricTivistes et le cabinet EndCode vient à son heure. Elle est en adéquation parfaite avec nos idéaux consistant à plaider pour une démocratie réelle, une démocratie participative, une E-gouvernance et l’ancrage effective de la culture démocratique dans nos pays respectifs », s’est réjoui le président des AfricTivistes Cheikh Fall.

Selon lui, ce partenariat est d’autant plus important, que l’union des blogueurs et web-activistes du continent africain intervient directement ou fait des plaidoyers pour faire intervenir des acteurs dans les différents processus de changement politique et social. Ainsi, dit-il, EndCode viendra en appoint pour une meilleure compréhension des changements fondés sur des textes de lois. Aussi, ajoute-t-il, en tant que conseil, EndCode pourrait aider à apporter des réponses juridiques par rapport à certaines violations des droits et libertés et certains actes de mal gouvernance.

EndCode est une société de conseil spécialisée qui aide les organisations locales, régionales et internationales à s’orienter pour mieux appréhender les lois et les politiques en matière de technologie en Afrique. EndCode se distingue par son expertise multidisciplinaire en matière de droit, de politique, de recherche et de défense des intérêts dans cet environnement technologique. EndCode fournit des analyses et des conseils d’experts, et mène des études nationales et régionales sur l’évolution des lois et des politiques en matière de technologie en Afrique.

Selon la directrice régionale de EndCode, Pria Chetty, "la collaboration avec AfricTivistes s’aligne sur la mission de EndCode qui est de promouvoir l’accès aux avantages de la technologie et de l’innovation en élargissant le corpus de connaissances du continent".

“La volonté des AfricTivites de voir des résultats positifs en matière de droit et de politique technologiques dans la région et le désir sincère de EndCode d’avoir un impact positif sur le droit et la politique technologiques en Afrique ont conduit à cette collaboration. En conséquence, EndCode aidera à fournir une compréhension juridique et politique de l’environnement et des développements des droits numériques et de la politique technologique”, souligne Pria Chetty.

Avec la place grandissante du numérique dans nos vies, démontrée notamment pendant cette pandémie de COVID-19, AfricTivistes et EndCode sont convaincus que l’amélioration des lois numériques en Afrique fait partie intégrante du combat pour une démocratie solide.

La première analyse de EndCode pour le compte de Africtivistes porte sur deux lois du Niger nommément la Loi n° 0267 sur la lutte contre la cybercriminalité au Niger, 2019 et la Loi portant interception de certaines communications émises par voie électronique au Niger,2020. Les analyses sont accessibles en anglais ici et une traduction en français ici.

(Source : Africtivistes, 21 juillet 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)