twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Affaire Sudatel : le CASC brandit la ’’bonne foi’’ d’Abdou Latif Coulibaly

dimanche 5 septembre 2010

Le coordonnateur du Cadre de concertation et d’action de la société civile (CASC) Mamadou Mbodji a fait valoir samedi la ’’bonne foi’’ du journaliste Abdou Latif Coulibaly, qui a révélé une affaire de corruption portant sur 20 milliards de francs CFA dans l’attribution de la licence de téléphonie mobile à Sudatel.

‘’Pour l’essentiel, nous avons retenu qu’Abdou Latif Coulibaly est de bonne foi parce qu’il détient des preuves discriminantes voire irréfutables, qui nous ont convaincus’’, a dit M. Mbodji en marge de la première session du jury citoyen tenue samedi à Dakar, à l’initiative du CASC.

Le jury citoyen est une forme d’audition populaire initiée et encadrée par des acteurs de la société civile ‘’soucieux de promouvoir le dialogue démocratique dans l’espace public’’.

‘’En tant que société civile, a expliqué M. Mbodji, même si nous ne sommes pas des juges professionnels, nous avons tout de même un esprit de discernement et une capacité d’appréciation et d’évaluation qui nous permettent de distinguer...’’

‘’Sous ce regard, notre appréciation est hautement positive par rapport aux preuves qu’il (Coulibaly) nous a fournies’’, a-t-il souligné.

Il a rappelé qu’’’il appartient tout de même aux juges de trancher’’ dans le procès opposant Abdou Latif Coulibaly, directeur de publication de l’hebdomadaire La Gazette (privé), à Thierno Ousmane Sy, un conseiller du président de la République.

M. Sy, qui s’estime diffamé, a porté plainte contre le journaliste. Le procès, qui s’est ouvert il y a plusieurs semaines, est reporté au 14 septembre par le tribunal régional de Dakar.

Selon le coordonnateur du CASC, Abdou Latif Coulibaly a cherché à informer les Sénégalais en menant une investigation autour d’un sujet important parce que portant sur plusieurs milliards.

‘’Ces milliards auraient pu servir à autre chose, plutôt qu’à enrichir quelques individus insoucieux de l’intérêt général et de la bonne gestion des deniers publics’’, a soutenu Mamadou Mbodji.

‘’Il est important, a-t-il dit, que M. Coulibaly, qui tenait simplement à informer les Sénégalais de l’usage qui est fait de leur argent, aie toute la société civile à ses côtés’’ dans le procès qui l’oppose à M. Sy.

‘’Maintenant que la société civile est bien informée de ce dossier, elle devra se mobiliser pour éviter que M. Coulibaly soit victime de l’arbitraire’’, a-t-il ajouté.

‘’Tout simplement, a-t-il argué, parce qu’Abdou Latif Coulibaly a une mission importante d’information et d’investigation qu’il doit continuer pour l’intérêt des populations du Sénégal.’’

(Source : APS, 5 septembre 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)