twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Affaire Millicom ou Sentel : Daouda Faye propose une commission d’enquête parlementaire...

samedi 13 février 2010

Après que le ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du Territoire, des Transports aériens et des Infrastructures, Karim Wade a, formellement, démenti avoir rencontré seul les dirigeants du groupe international Millicom, c’est autour du Vice-président du Sénat, El Hadj Daouda Faye « Vava » de monter au créneau. Le Sénateur propose une commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Sentel.

De sources dignes de foi, le vice-président du Sénat, El Hadj Daouda Faye Vava invite les parlementaires à l’institution d’une commission d’enquête parlementaire « pour mettre la lumière sur l’affaire Sentel ». Toujours selon nos sources, il aurait déjà discuté avec le président du Sénat, M. Pape Diop qui serait dans les mêmes dispositions que lui. Rappelons que cette affaire a défrayé la chronique avec la publication d’un article du journal interro_liens_callback au point de pousser Karim Wade, lui-même, d’accuser, à son tour, accusé le journaliste dudit site, Lawrence Delevingne, de « s’en être prise aux institutions de notre pays (le Sénégal) et à (sa) personne ». Dans un communiqué reçu récemment à l’Aps, M. Karim Wade a démenti ce site qui avait diffusé au début du mois de février 2010, un article dans lequel il l’accusait de tentative de corruption quand il était le Conseiller financier du chef de l’Etat. Ce site accusait aussi M. Thierno Ousmane Sy, Conseiller spécial du président de la République aux Nouvelles technologies dans « le différend qui oppose l’Etat du Sénégal à Sentel, filiale sénégalaise de Millicom ». « Contrairement à ce que laisse insidieusement sous-entendre l’article incriminé, je n’ai jamais eu à rencontrer seul l’un des dirigeants de Millicom, ce que ces derniers ne pourront que reconnaître », avait notamment soutenu le ministre d’Etat Karim Wade Le Gouvernement de Maître Abdoulaye Wade, rappelle-t-on, a estimé inacceptables les conditions dans lesquelles Sentel avait, en juillet 1998, obtenu des socialistes sa licence d’opérateur téléphonique pour un montant total de 100.000 dollars américain (50 millions de FCfa). L’Etat du Sénégal, estimant cette somme largement en dessous de la valeur de cette licence a réclamé 200 millions de dollars (90 milliards de FCfa) à Sentel.

(...)

(Source : Ferloo, 13 février 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)