twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Affaire Global Voice : Pourquoi l’Armp suspend le contrat

samedi 11 septembre 2010

Le bras de fer entre la Société nationale des télécommunications (Sonatel) et Global Voice Group se poursuit de plus belle. L’Agence de régulation des marchés publics (Armp) a suspendu la procédure attribuant à Global Voice des prérogatives de contrôle des volumes d’appels des opérations de téléphonie établis au Sénégal. La mesure reste provisoire jusqu’à la délibération du Comité de règlement des différends, chargé, en l’espèce, de trancher.

L’information livrée par lagazette.sn a été confirmée par des sources internes à l’Armp qui précisent que la suspension, rendue publique hier, est motivée par la nécessité pour les techniciens de cette structure de bien étudier les conditions dans lesquelles le marché a été attribué à Global Voice Group. La Sonatel qui a introduit la procédure, a effectivement fait savoir que le marché octroyé à Global Voice, ne nécessitait ni le recours à une société étrangère, ni les dizaines de milliards de francs Cfa prévus pour le service.

Dans l’exposé des raisons qui justifient la mesure de suspension, l’Armp fait savoir que les conditions dans lesquelles le marché a été attribué sont suffisamment troubles pour justifier la décision de suspension, notifiée aux acteurs concernés, l’Agence de régulation des postes et télécommunication (Artp) comprise. Les motifs de la suspension seront examinés dans les détails par le Comité de règlement des différends, organe délibératif de l’Armp.

Depuis que la signature d’un décret, autorisant le groupe Global Voice à contrôler, avec l’Artp, le volume des communications internationales entrant au Sénégal, la Sonatel s’est engagée dans un bras de fer intense. Plusieurs partis politiques de l’opposition réunie au sien de Benno Siggil Sénégal, des syndicats et médias ont dénoncé un contrat signé dans des conditions jugées nébuleuses. La presse a fait cas de commissions distribuées et des noms avancés, sans des preuves ne soient avancées.

(Source : Nettali, 11 septembre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)