twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Affaire Etat du Sénégal/Millicom : Cheikh Tidiane Diongue enfonce Serigne Diop

dimanche 28 février 2010

La commission nationale de dépouillement de l’attribution de la deuxième licence de téléphonie mobile à Sentel était assurée par le directeur de cabinet du ministre de la communication Serigne Diop, a rappelé ce matin l’ingénieur en télécommunication Cheikh Tidiane Ndiongue.

Le nom Serigne Diop revient encore dans l’attribution de la deuxième licence de téléphonie mobile à Sentel dont le pouvoir libéral accuse le régime socialiste d’avoir bradé la licence 50 millions de FCFA. Ainsi après la sortie du chargé des élections du Parti Socialiste Serigne Mbaye Thiam qui indiquait sur le site yolele.com que « Me Wade peut demander Serigne Diop comment la deuxième licence de téléphonie mobile a été bradée », c’est autour de Cheikh Tidiane Ndiongue de charger à nouveau le ministère de la communication de l’époque même si Serigne Diop soutient qu’il ne s’occupait pas des aspects financiers, car la commission d’évaluation des offres présidée par le représentant du ministère de l’économie. Ainsi après avoir précisé qu’il n’a jamais été membre de la commission nationale de dépouillement de l’attribution de la deuxième licence de téléphonie mobile à Sentel, Cheikh Tidiane Ndiongue a tenu à rappeler que la commission comprenait 14 membres dont 7 représentants du ministère de la communication, un représentant de la présidence de la République, un représentant de la primature, 2 représentants du ministère de la communication, un représentant des forces armées 1 du ministère de l’industrie et 1 de la Rts. Toujours précise l’ingénieur en télécommunication, la présidence de cette commission nationale de dépouillement était assuré par le directeur de cabinet du ministre de la communication de l’époque le médiateur actuel de la République Serigne Diop.

Lorsque Serigne Diop poursuit Cheikh Tidiane Ndiongue, « m’a informé le 3 mars 1998 de la décision du gouvernement de lancer cet appel d’offres, je lui avait, écrit une lettre le 4 mars pour lui fait savoir que le dossier n’est pas complet qu’il y a des précautions supplémentaires à prendre surtout régler le problème des interconnexions parce qu’il fallait un catalogue pour faire une offre sérieuse d’interconnexion qui porte une offre technique et tarifaire qui devrait être proposée par la Sonatel à l’époque et validée par le directeur de la réglementation des postes et télécommunications ». L’ingénieur en télécommunications ne s’est pas arrêté là. « Lorsque vous regardez la convention de concession qui est au nom de l’Etat du Sénégal avec Sentel Gsm vous verrez le nom du ministre de la communication Serigne Diop », a-t-il ajouté.

La durée des négociations aussi semble irriter, l’ingénieur en télécommunication, Cheikh Tidiane Diongue. « La longueur des négociations semble être à l’origine de cette suspicion », a d’emblée précisé Cheikh Tidiane Diongue. Qui ajoute « Dans ce secteur, pour gagner en efficacité il faut aller vite et dans la transparence ».

Cheikh Tidiane Ndiongue a aussi laissé entendre que les arguments de Millicom ne sont pas à négliger. Car à l’en croire, « le prix de la licence de Sudatel qui évolue dans le mobile, le fixe et l’internet, ne peut pas être une référence pour fixer le prix de la licence de Tigo qui n’évolue que dans le mobile ».

Biram Ndiaye

(Source Sununews, 28 février 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)