twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Administration : Bientôt 160 nouvelles démarches disponibles en ligne

lundi 4 juin 2007

Dans le cadre de l’évolution du site des démarches administratives (lancé en 2006), l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) a organisé un séminaire de validation ou plutôt de “ pré-validation” D de nouvelles démarches. Il s’agissait pour les participants, principalement des agents issus des départements ministériels et quelques consultants externes, d’examiner 210 démarches administratives qui devront bientôt être mises à la disposition des usagers après leur validation définitive.

En 2006, au lancement du site, une centaine de démarches avaient été mises en ligne et sont, depuis, consultables sur le site qui leur est dédié. Du reste, le site “ Vos démarches administratives ” commence ainsi à être bien connu. Comme l’a rappelé à l’ouverture du séminaire, M. Cheikhou Ly, directeur des relations extérieures et de la communication de l’ADIE, représentant le directeur général empêché, le site reçoit une moyenne de 2300 à 2500 visites par mois avec des pointes de 3000 à 4000 visites. Le succès du site se manifeste aussi à travers les nombreuses correspondances reçues d’internautes qui cherchent à trouver la solution à certains de leurs problèmes administratifs. Enfin, c’est avec fierté que M. Ly a rappelé le prix Tiga attribué le 1er mai 2007 à Addis-Abeba au site des démarches administratives dans la catégorie “ Prix du jury ” (délivrance de services aux citoyens). Les travaux du séminaire, après la cérémonie officielle d’ouverture se sont organisés en quatre groupes qui, chacun, ont examiné un lot de démarches correspondant à des secteurs particuliers couverts par quatorze ministères. Le groupe 1 avait en charge les démarches correspondant aux secteurs des forces armées, de la justice, des affaires étrangères, des collectivités locales et de l’état civil ; le groupe 2 les démarches des secteurs de l’économie, du commerce et de la micro-finance ; le groupe 3 les démarches concernant l’éducation, l’enseignement technique, la fonction publique et l’Institution de prévoyance retraite (IPRES) tandis que le groupe 4 examinait les démarches concernant l’urbanisme, les infrastructures, le patrimoine bâti, la SICAP et les HLM. 

En tout, plus de 200 démarches ont été passées au peigne fin par les quatre groupes, histoire d’évaluer et de pré-valider le travail fait depuis plusieurs mois par les correspondants de l’ADIED venant des ministères et des sociétés publiques - qui ont consciencieusement assuré la collecte et la rédaction de l’information selon un format déterminé par l’ADIE. Les séminaristes devaient ainsi vérifier si les données contenues dans les processus des démarches obéissaient aux normes adoptées (exhaustivité, clarté, précision, etc.).

A l’issue de la séance plénière de restitution des résultats, 158 démarches sur les 210 examinées ont été validées par le séminaire. Il ne s’agit en réalité que d’une pré-validation, car il reste maintenant à faire valider définitivement ces démarches par les ministres (ou les institutions) avant qu’elles ne soient postées sur le site des démarches, rejoignant ainsi les cent démarches qui s’y trouvent déjà pour constituer ensemble une base de données de plus de 250 démarches. L’objectif de l’ADIE est, d’ici la fin 2007, d’atteindre environ 400 démarches. Il faut d’ailleurs noter qu’en plus de 158 démarches validées par le séminaire, une quinzaine ne nécessitent que des informations mineures “ à préciser ” (adresse à vérifier, par exemple).

Commentant le travail réalisé au cours des deux journées et qui a abouti à la pré-validation de 76 % des démarches examinées (qui vont approcher les 85 % lorsque les informations “ à préciser ” seront obtenues), M. Cheikhou Ly a loué la qualité du travail effectué en amont.

En effet, ces résultats qu’il a qualifiés de “ remarquables ” sont le fruit d’un travail bien préparé, bien organisé et bien exécuté par tous les acteurs impliqués.

Il s’agit, à présent, de poursuivre l’action en présentant ces démarches aux ministres ou institutions pour leur validation définitive et leur mise en ligne.

Correspondance particulière de Alain Just Coly

(Source : Le Soleil, 4 juin 2007)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)