twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Activité monétique : Une hausse de +55% enregistrée sur le réseau Gim-Uemoa entre 2017 et 2018

mercredi 4 décembre 2019

« L’application de la Décision n°31 du 29/09/2015/CM/UMOA relative à la compensation et au règlement des opérations monétiques réalisées dans l’Union, par les banques de l’Uemoa, a fortement contribué à la hausse (+55%) de l’activité de la monétique enregistrée sur le réseau du Gim-Uemoa, entre 2017 et 2018.

En effet, sur la période sous revue, les transactions monétiques ont augmenté de 14,62% en volume et de 58,30% en valeur pour s’établir à 95 millions d’opérations équivalant à 10 160 milliards de FCFA. De même, la transaction moyenne, estimée à 106 444 FCFA, a augmenté de 39,56% par rapport à sa valeur initiale en 2017 », l’information est donnée par la Bceao dans a publication « Rapport annuel sur la monétique régionale dans l’Uemoa – 2018 ».

Selon le document, les transactions relatives au retrait d’espèces représentent l’essentiel des opérations monétiques effectuées, soit 90,68% en volume et 93,29% en valeur. « Au 31 décembre 2018, elles s’établissent à 86 millions pour un montant de 9 478 milliards de FCFA, soit une progression de 16,79% en volume et de 61,83% en valeur, par rapport à l’année précédente. Ces indicateurs traduisent une dépendance des populations de l’UEMOA dans l’utilisation de la monnaie fiduciaire. Par ailleurs, la valeur moyenne d’un retrait dans la zone s’est accrue de 38,56% pour s’établir à 109 733 FCFA en 2018, contre environ 79 000 FCFA en 2017 », révèle la Bceao.

Quant aux paiements, ils représentent 8,26% du volume et 5,90% de la valeur des transactions totales.

En 2018, 7 869 253 transactions de paiement ont été réalisées dans l’UEMOA pour un montant global de 599 milliards de FCFA. Entre 2017 et 2018, ces opérations ont enregistré une hausse de 19,08% en volume et 10,09% en valeur.

Concernant les opérations de cash advance, la Bceao souligne qu’elles sont très peu effectuées. Elles représentent moins de 1% du total des transactions, tant en volume qu’en valeur. En effet, leur volume a régressé de 78,19% malgré un regain de 15,06% en valeur.

S’agissant des paiements en ligne (commerce électronique), la Bceao renseigne qu’ils ne représentent que 0,51% du volume total des opérations dans l’Uemoa, soit moins de 500 000 transactions en ligne, au titre de l’année 2018.

Adou Faye

(Source : Le Journal de l’économie sénégalaise, 4 décembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)