twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accessibilité aux réseaux sociaux : Dakar réfléchit sur la création d’un point d’échanges Internet

mercredi 26 septembre 2012

Un atelier, ouvert hier en partenariat avec l’Union africaine et l’Internet society (Isoc), sensibilise les décideurs et fournisseurs d’Internet sénégalais sur le bien-fondé de la création d’un Point d’échanges Internet. La création d’un Point d’échanges Internet, à travers un atelier de renforcement de capacité sur les bonnes pratiques et les aspects techniques, réunit, à Dakar, des responsables de l’Adie, de l’Artp, de la Sonatel, de Sentel-Tigo, d’Expresso, de la Société de l’Internet, etc. Hier, se prononçant sur le thème de cet atelier : « Modalités d’organisation, avantages et meilleures pratiques de mise en œuvre d’un point d’échanges Internet national et de mobilisation des fournisseurs d’accès Internet et des parties prenantes dans la mise en place des Ixp », Souleymane Demba Sy, le directeur de Cabinet du ministre de la Communication, des Télécommunications et des Tic, a estimé que cette rencontre de trois jours vient à son heure, étant donné que, remarque M. Sy, pour l’envoi de messages sur Internet, les Africains sont souvent contraints de passer par l’étranger. Ce qui engendre des coûts dus à un manque de connectivité entre les réseaux locaux. Un point d’échanges Internet (Ixp) est une partie de l’infrastructure Internet qui permet d’augmenter l’accessibilité et la qualité d’Internet pour les communautés locales. Les Ixp permettront aux réseaux locaux d’échanger efficacement de l’information entre eux, dans le même pays, sans passer Xpar l’étranger. Ainsi, les messages sur Internet atteindront leur destinataire dans le même pays plus facilement et plus efficacement.

Dans une certaine mesure, les points d’échanges Internet nationaux permettront aux fournisseurs de services Internet de s’interconnecter entre eux et ainsi d’offrir de nombreux avantages techniques et économiques à la communauté Internet locale. Afin de promouvoir les points d’échanges Internet (Ixp) à travers toute l’Afrique, l’Union africaine, en partenariat avec l’Internet Society (Isoc), a développé un programme dénommé Axis. Isoc a été chargé d’organiser des ateliers de renforcement de capacité sur les bonnes pratiques et les aspects techniques de l’établissement d’un point d’échanges Internet dans les pays qui n’en disposent pas encore, comme le Sénégal.

Le directeur de Cabinet du ministre de la Communication, des Télécommunications et des Tic, s’est réjouit que Dakar abrite cette première manifestation et espère qu’au sortir de cet atelier, le Sénégal s’attèlera, à l’instar du Kenya, à mettre en place son point d’échanges Internet. Un travail qui, selon Souleymane Demba Sy, nécessitera un consensus entre les principaux acteurs et un engagement ferme à soutenir la décision d’établissement du point d’échanges Internet.

En Afrique, 21 pays disposent déjà de Points d’échanges Internet, a révélé Alain Aïna, ingénieur-formateur et représentant de l’Internet Society (Isoc) à cet atelier de Dakar. Cette rencontre, dit-il, doit convaincre les décideurs locaux d’aller vers la création d’un point d’échanges internet au Sénégal, avant la tenue d’un second atelier destiné aux techniciens de l’Internet.

Hier, à l’ouverture de cet atelier de Dakar, Moctar Yedaly, chef du département de la Société de l’information à l’Union Africaine, a confié que la création massive de ces points d’échanges Internet au niveau de nos pays et entre pôles régionaux permettra de réduire de moitié le coût de la communication Internet sur le continent.

Omar Diouf

(Source : Le Soleil, 26 septembre 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)