twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès frauduleux dans le système de la Banque de Dakar (Bdk) : Des cyber délinquants nigérians et sénégalais risquent 4 ans de prison

jeudi 23 janvier 2020

Des cyber délinquants, accusés d’avoir piraté le système informatique de la Banque de Dakar (Bdk), ont été jugés ce jeudi par le tribunal correctionnel de Dakar. Le jugement est mis en délibéré au 13 février prochain, après que parquet a requis 4 ans de prison ferme pour tous les prévenus.

l Hadj Omar Sall, Mouhamed Dia, Assane Diarra, Mwakor Tochukwa Christian, Emeriole David Chibuike et Chima Njoku ont été traînés devant le tribunal correctionnel de Dakar pour avoir piraté le serveur informatique de la Bdk. Les faits remontent au mois de mars 2019. Avec leur ordinateur, les mis en cause ont pénétré dans le site « sécurisé » de la Banque de Dakar.

Après avoir procédé à des versements compris entre 2 000 et 50 000 francs CFA, les mis en cause avaient fait des retraits d’importantes sommes d’argent, à la suite de manipulations de solde au niveau de la base de données. Un programme informatique malveillant leur avait permis de contourner les numéros surtaxés. Les paramètres de connexion au serveur n’étaient pas cryptés au moment des faits.

Le 12 mars 2019, la Banque de Dakar (Bdk) avait saisi, par l’intermédiaire de Abdou Sène, responsible du service contentieux, la division spéciale de cybersécurité. Les ressortissants nigérians et leurs amis sénégalais ont été arrêtés pour association de malfaiteurs, accès et maintien frauduleux dans un système informatique, introduction de données dans un système informatique et blanchiment de capitaux.

El Hadj Omar Sall, Mwakor Tochukwa Christian et autres ont nié les faits à l’ouverture du procès aujourd’hui devant le tribunal correctionnel. La partie civile a demandé la restitution de 18 millions de francs CFA et 250 millions de dommages et intérêts. Elle estime que les agissements des mis en cause ont causé des préjudices énormes à la banque.

Au terme du procès, le procureur de la République a requis 4 ans de prison ferme pour tous les prévenus.

(Source : Dakar Actu, 23 janvier 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)