twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès des femmes aux NTIC : L’éducation, un handicap majeur

vendredi 17 décembre 2004

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication offrent d’énormes possibilités pour l’épanouissement et le développement des sociétés. Pour permettre aux femmes de saisir cette opportunité offerte par les Ntic pour leur promotion et leur développement économique, un atelier sur le thème « Femmes, médias numériques et développement » s’est tenu hier à Dakar à l’initiative de Forut Sénégal. L’objectif, selon les organisateurs, est de promouvoir les initiatives en faveur du renforcement des capacités des grands réseaux des femmes dans le domaine de la communication sociale et des médias numériques. Pour Amadou Cissé chargé des programmes au Forut, « une telle réflexion est voulue pour sensibiliser les réseaux des femmes sur la problématique de la place et du rôle de ces dernières dans les médias. Et dans une autre mesure, voir comment les femmes peuvent utiliser les médias pour s’épanouir et assurer leur développement ». Les femmes représentent 52 % de la population et jouent un rôle décisif dans le processus d’accumulation des capitaux. Si l’information était de plus en plus accessible à ces dernières, elles participeraient encore mieux au développement de leurs pays. Mais cet accès des Ntic pose un véritable problème pour les femmes. Car, affirme Mademba Ndiaye, coordonnateur de la communication et de la formation à la Banque mondiale, « le problème essentiel n’est pas l’existence des Ntic mais l’accès à ces dernières. En ce qui concerne les femmes, il y a des handicaps au départ car les elles ne partent pas au même point de départ que les hommes concernant l’accès aux technologies. Il y a le système éducatif défavorable aux femmes et par conséquent à la sortie il y a une élite masculine beaucoup plus développée et qui a beaucoup plus d’accès aux ressources économiques et une fois qu’il y accède, c’est son contenu qu’il va y mettre ». C’est pourquoi, propose Mademba Ndiaye, « il faudrait faire une politique forte de l’éducation des filles et des femmes qui leur permet après de s’approprier ces technologies ». L’élite féminin qui a eu la chance d’avoir une éducation doit aussi jouer un rôle important pour sensibiliser et faire la promotion des femmes.

Mais pour que tout cela aboutisse, estiment les organisateurs, il faut une convergence de ces hommes et femmes qui travaillent dans ce sens et qui utilisent ces Ntic pour faire la promotion, afin de servir de pression pour que le système éducatif soit un système équitable.

Ainsi pour promouvoir le développement durable, les pouvoirs publics doivent favoriser l’accès des femmes à l’information et leur permettre ainsi de contribuer à la croissance économique. Car tout le monde reconnaît l’information comme la cheville ouvrière du développement.

F. K. SENE

(Source : Wal Fadjri, 17 décembre 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)