twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès aux tics : Trente centres pour connecter 54 000 jeunes

mercredi 4 juin 2008

Le problème d’accès aux Technologies de l’information et de la communication (Tic) est en passe d’être résolu chez les jeunes défavorisés. L’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anej) a, en collaboration avec Sot Microelectronics Fondation, mis officiellement en place depuis hier un projet allant dans le sens de favoriser la connexion des jeunes au réseau des réseaux.

‘Initiative pour l’accès des jeunes aux Tics contre la fracture numérique et en faveur de la création d’emplois’, c’est le nom donné à ce projet. Selon le ministre de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes, qui a procédé à la mise en place de ce projet, il s’agit à terme de créer trente centres informatiques équipés chacun de onze ordinateurs, d’un imprimante/fax et d’une connexion Internet pour les jeunes des associations des villages et quartiers des banlieues.

Face aux représentants des Collectivités locales, des organisations communautaires de base et autres partenaires, Amadou Lamine Cuita a souligné que ce projet va permettre à 54 mille jeunes, dont 40 % de femmes, d’avoir accès aux Tics et aux métiers de l’informatique. Il a aussi fait état de la formation de 60 formateurs aux Tics, dont 12 dans la phase pilote, de la création d’au moins 90 emplois directs et permanents sur le projet. Sont concernés par ce projet, les jeunes des associations, les populations des quartiers pauvres des villes et des villages, les personnes handicapées, les étudiants et élèves.

Prévu pour être exécuté sur l’ensemble du territoire national durant les trois prochaines années, ce projet d’un coût de 386 millions de francs Cfa, sera expérimenté dans six centres pilotes. Parmi lesquels, on annonce, entre autres, Yarakh, Grand-Dakar, Yoff, Guédiawaye. Il entre ainsi dans le cadre de la lutte contre la fracture numérique.

Créée en février 2001, l’Anej est un service public de l’emploi dont la mission première est d’assister les jeunes à la recherche d’une formation professionnelle ou d’un conseil professionnel.

Ndakhté M. Gaye

(Source : Wal Fadjri->http://www.walf.sn/], 4 juin 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)