twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accès à l’informatisation : la CNC propose une démarche plus efficiente

samedi 29 octobre 2011

La Commission nationale de la connectivité (CNC) propose une nouvelle démarche afin de rendre l’accès aux Tics dans le secteur de l’éducation plus efficient.

La CNC s’est réunie récemment pour sa première séance plénière statutaire en présence de son président, Alassane Dialy Ndiaye, ministre d’Etat auprès du chef de l’Etat.

‘’Constatant le caractère désordonné dans l’informatisation du secteur de l’éducation, il a été demandé à la CNC de proposer une nouvelle démarche afin de rendre cet accès aux Tics plus efficient, même dans le secteur privé’’, selon un communiqué reçu à l’APS.

La réunion a abordé l’éventualité de chevauchements dans la gestion du Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT) et l’orientation des interventions du FDSUT vers la réalisation de projets pour les plus démunis sur le plan numérique, selon la même source.

Les membres de la commission ont souligné, entre autres, l’urgence de définir et de rédiger une stratégie nationale en matière de Télécommunications et de Tics.

La CNC a aussi proposé à son secrétariat exécutif de ‘’se rapprocher’’ du groupe en charge de la rédaction des décrets d’application du Code des Télécommunications ‘’en vue d’une harmonisation avec le décret de la CNC’’, lit-on dans le texte.

L’objectif, explique t-on, est d’éviter ‘’des chevauchements dans les prérogatives des différents ministères en charge des Télécommunications, des Tics et de la téléphonie rurale’’.

Mise en place par décret en 2011, la Commission nationale de la connectivité a pour missions de veiller sur les questions relatives à la réglementation ou la régulation des Télécommunications et des Tics, l’octroi de licences de Télécommunications et/ou des Technologies de l’Information et de la Communication et de Téléphonie rurale.

Elle veille également sur les litiges entre opérateurs sur la connectivité, les catastrophes naturelles ayant entraîné des dommages importants sur les infrastructures de Télécommunications, l’interconnexion des réseaux administratifs au niveau national, l’interconnexion des réseaux africains et mondiaux.

A cet effet, le président de la Commission et ses collaborateurs peuvent participer aux réunions et séminaires tant nationaux qu’internationaux relatifs aux télécommunications et aux Tics ‘’afin de procéder à une analyse et d’adresser au Président de la République, un avis lui permettant de prendre les décisions idoines’’, indique le communiqué.

(Source : APS, 29 octobre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)